Mansfield Park, Jane Austen


Date de publication : le 7 janvier 2021 dans cette édition (VO : 1814)
Titre VO : Mansfield Park
Edition : Hugo Poche Classique
Pages : 453
Genre : Classique
Prix : 8,50€ en papier 

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Une héroïne attachante 


Je suis toujours très heureuse de me plonger dans les romans de Jane Austen parce que je sais que je vais rencontrer un personnage féminin que je vais adorer ! Dans Mansfield Park, c'est clairement encore une fois le cas avec Fanny Price. 
Elle est encore une enfant lorsque son oncle et sa tante, Lord et Lady Bertam vont la prendre sous leur aile afin d'aider la sœur de Lady Bertham avec laquelle ils avaient coupé les ponts il y a une bonne dizaine d'année... La jeune Fanny va se retrouver déracinée, moquée par deux cousines arrogantes et bien malheureuse de quitter son frère ainé qu'elle adore. Dans cette grande maison, elle ne va trouver qu'un allier, son cousin Edmund.

L'histoire se déroule véritablement 10 ans après l'arrivée de Fanny à Mansfied Park, alors qu'arrivent en ville Mary et Henry Crawford, bien décidés à faire tourner les têtes...
Ce que j'adore dans les romans ce Jane Austen, c'est la manière dont elle se moque des futilités des riches qui ne cherchent que l'amusement... Elle a un malin plaisir à les tourner en ridicule et à leur mettre des bâtons dans les roues. Franchement, les chapitres où il est question de la pièce de théâtre sont très drôles. 
Et puis il y a la quête du mariage qui est dans les têtes de tous : les cousines Bertram, Mr Rushworth, mais aussi, pour le plus grand malheur de notre jeune héroïne, Edmund... 

Si j'aime vraiment beaucoup d'aspects des romans de Jane Austen, je dois dire que je peine souvent à avancer dans ma lecture tant je suis perdue parmi tous les personnages. Elle les nomme tantôt par leur prénom, parfois par leur statut et par leur nom de famille... Holala, je m'y perdais complètement ! Je ne savais plus du tout qui devait flirter avec qui ^^ 

Dans les romans de Jane Austen, on a souvent un personnage masculin récurent qui, à la manière de Darcy, apparait arrogant au début, voir antipathique mais qui se révèle au fil du roman. On découvre que non seulement, il est particulièrement charmant, mais qu'en plus, il vouait une véritable affection envers l'héroïne depuis le début. Dans Mansfield Park, on n'est pas du tout sur ce schéma et je dois dire que j'ai été assez déçue par la romance. En dehors du fait que ce type ne relation n'est plus... actuel dirons-nous. J'ai trouvé que la fin arrivait un peu comme un cheveu sur la soupe. A aucun moment il n'a montré un quelconque intérêt pour Fanny... 

Voilà pourquoi je reste un peu sur ma faim même si j'ai apprécié l'univers, les décors, les dialogues piquants et cette héroïne qui garde toujours la tête sur les épaules. 




Mes chroniques sur les autres romans de l'autrice : 

  


Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres: