(Villains #2) L'histoire de la Bête, Serena Valentino


Date de publication : 10 juin 2020 (VO : 22 juillet 2014)
Titre VO : The Beast Within: A Tale of Beauty's Prince
Edition : Hachette
Pages : 218
Genre : Réécriture de conte  
Prix : 14,95€ en papier

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Ma chronique sur le premier tome : 

Un prince pas très attachant... 


Après avoir bien apprécié ma lecture de Miroir Miroir, j'ai décidé de continuer la série avec, cette fois, le tome qui revisite mon dessin animé préféré : La Belle et la Bête. Dans L'histoire de la Bête, on va découvrir d'un prince égoïste et orgueilleux... 

Cette histoire commence alors que Belle vient de prendre la place de son père dans le cachot et la Bête se remémore alors comment il en est arrivé là... 
Il était une fois l'histoire d'un prince riche, beau, fiancé à une magnifique jeune femme et de son meilleur ami, Gaston. Ouais. Gaston. Je crois que c'est le premier truc qui m'a fait tiquer dans cette lecture. Gaston ami avec la Bête (enfin, qui est encore prince à cette époque.). Par contre, j'ai trouvé géniaux les petits clins d’œil à au dessin animé comme la fameuse fossette au menton de Gaston ^^ 

Je suis un peu partagée sur cette histoire parce qu'il y a des passages que j'ai trouvé géniaux mais aussi des incohérences qui m'ont pas mal dérangée. 
Bon, déjà, ce n'est pas une enchanteresse déguisée en mendiante qui va ensorceler le prince mais une ancienne fiancée déçue... Bon. Passons. 
J'ai tout de même beaucoup aimé retrouver les trois sœurs qui vont manipuler un peu leur monde dans l'ombre... D'autant plus que la malédiction n'est pas instantanée, non, la Bête change petit à petit avec l'espoir que cette malédiction n'est rien que des mots en l'air, puis l'espoir de la briser au plus vite. J'ai aimé ce temps où le Prince prend conscience de ce qui lui arrive, même s'il est loin de se remettre en question... 

L'obscurité s'épaissit et il replongea soudain dans son passé. Il se vit tel qu'il était autrefois, avant de devenir un monstre. Avant de devenir la Bête. 

Je crois que ce qui m'a le plus embêtée dans cette histoire, c'est le fait que la Bête ne voit pas ses serviteurs changer et évoluer sous leur forme objet. Ce sont des personnages importants et je ne vois pas du tout l’internet d'avoir modifier ça. C'est ma plus grosse déception concernant cette histoire. 

Toute l'histoire autour de Tulipe est un peu déstabilisante mais en même temps, elle met en évidence le vrai visage du Prince (au cas où on n'aurait pas bien compris avec Circé) : c'est un sale type ! 

Et enfin, j'ai particulièrement apprécié la dernière partie, celle avec Belle dont les passages sont vraiment authentiques : la découverte de la bibliothèque, la balade dans la neige, mais aussi le combat contre les loups et l'attaque de Gaston... On découvre une version où les ficelles sont tirées en arrière-plan et ça apporte une autre dimension à cette histoire.

Voilà, un histoire un peu en demi-teinte pour moi avec des passages que j'ai trouvé extra mais des choix incohérents qui m'ont déçue. Contrairement à Miroir Miroir, on ne rencontre pas ici un gentil personnage qui a devenir méchant (quoi que... c'est un peu le cas de Gaston) mais un connard qui va être punis pour ce qu'il est, avant de connaitre sa rédemption que l'on a tous déjà vue maintes fois devant notre écran.



Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

3 commentaires:

  1. bonjour, comment vas tu? du coup je suis dubitative... j'ai miroir miroir dans ma pal. sais tu si ces tomes doivent absolument se lire dans l'ordre ou si on peut quand même switcher? car à ma bib il n'y a que miroir miroir et je ne sais plus lequel. la responsable des achats me disant ne pas vouloir tous les acquérir faute de place. passe un bon jeudi et à bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ! Alors oui ! Cette série il fait les lire dans l'ordre. Miroir Miroir est le premier

      Supprimer
    2. d'accord, merci. je l'en informerai. bon week end!

      Supprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres: