Black Bird's Song, Mary Matthews

Date de publication : le 8 juillet 2020
Edition : Auto-édité
Pages : 384
Genre : New Adult, M/M 
Prix : 15€ en papier / 4,99€ en numérique

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Une si belle rencontre


Je crois que ce livre est le premier que je lis de Mary Matthews seule. Jusque là, je n'ai lu que ses romans co-écrits avec Amélie C. Astier que j'adore.
J'ai un peu hésité à lire ce livre parce que l'un des personnages principaux est un biker et je n'aime vraiment pas les histoires qui se passent dans cet univers. Mais le résumé parlais aussi de musique alors j'ai donné une chance à ce roman parce que j'adore les histoires avec des chanteurs ^^ 

Manson est un membre des Black Bird, un club de bikers qui avaient avant pour rôle de jouer les vigiles pour des groupes de rock. Une opportunité quelque peu différente va leur être proposée... En effet, Dolls, le chanteur de Shadow's Blossoms sort de rehab et le manager veut l'un des bikers pour le surveiller et s'assurer qu'il ne plonge pas de nouveau. 

On va donc rencontrer deux fortes têtes d'univers complètement différents qui qui vont se montrer étonnamment touchants. Manson ne vit que pour son club ou la solidarité et la fraternité sont de mise. Il a la drogue en horreur. Dolls vit pour sa musique, pour son public et est persuadé d'être incompétent sans drogue. Evidemment, entre les deux, ça va faire des étincelles ! 

Il me facine et surtout, il me touche. Dolls est comme moi dans une certaine mesure, on ne lui a pas donné les bonnes cartes pour vivre dans son monde, alors que je ne sais pas avancer en dehors du mien. Si on n'a pas un cadre, on est perdu. 

Rapidement, Dolls apparaît comme la rock star désabusée, qui se sert de tout le monde et qui ne pense qu'à lui. Manson va bien faire de creuser un peu pour voir ce qu'il se cache sous la carapace de la star. Dolls se révèle bien plus malheureux qu'il ne le laisse voir et je dois dire qu'il m'a beaucoup touché. Oui, il a fait pas mal d'erreurs et de mauvais choix (qu'il continue à faire d'ailleurs), mais j'ai surtout été en colère contre les autres membres de son groupe qui ne font rien pour l'épauler. 
A côté, Manson est vraiment la voie de la raison et c'est assez atypique pour un biker. Il est posé, sensé et j'ai vraiment aimé le voir tenter de prendre soin de Dolls, tout en essayant de cacher son attirance envers celui qui le surnomme Baby. 

Je n'ai pas apprécié les quelques passages où il était question des affaires du club de bikers mais heureusement, ils sont au second plan par rapport à la trame principale où il est question de rédemption sur un fond de road trip ! J'ai beaucoup aimé ce voyage entre les nuits d’hôtels et le bus qui trace sa route (avec un petit passage inoubliable au camping !). 

J'ai beaucoup aimé la dynamique entre les deux personnages, ils se cherchent mais entre le biker qui refuse de faire son coming out et le rockeur qui n'a plus confiance en lui, il y a beaucoup d'émotions. Manson et Dolls sont touchants à leur façon. 
C'est une histoire de deuxième chance, de nouveau départ très émouvante qui m'a beaucoup plu.





Mes chroniques sur les romans de Mary Matthews avec Amélie. C. Astier : 

  

 


Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres: