Les jours où je suis née, Valérie François


Date de publication : le 11 juin 2020
Edition : Hugo Roman
Pages : 324
Genre : Contemporain
Prix : 19,95€ en papier / 9,99€ en numérique

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Un roman magnifique


Les jours où je suis née est un roman atypique qui m'a beaucoup émue. J'ai été embarquée dans cette histoire originale au personnage principal si touchant, perdu entre deux mondes...

Luu-Ly est la petite blonde qui cache ses cheveux au cœur des villes peuplées du Vietnam. Elle a 12 ans quand elle va apprendre la vérité : sa maman, Minh-Tâm, n'est pas sa mère biologique. Elle l'a prise dans un landau lorsque sa mère s'est fait tuer. Depuis, la jeune femme vit dans la peur que quelqu'un lui enlève son bébé...
De l'autre côté du monde, en France, Paul Becker remue ciel et terre pour retrouver sa petite fille disparue, sa petite Lily-Rose

Tu nous as tellement manqué ! Comment peut-on manquer à des gens que l'on ne connait pas ?  

De ses premiers jours à sa vie d'adulte, on va suivre le parcours de Luu-Ly / Lily-Rose. De son enfance modeste auprès d'une mère qui ferait tout pour elle, à une adolescente qui ne ressemble en rien à ce qu'elle a connu jusque-là, on découvre une jeune fille entre deux cultures, entre deux familles. Il y a son père qui l'adore dans sa nouvelle maison, mais aussi cette mère qu'elle a laissée chez elle, celle que les autres appellent sa ravisseuse.

Lily-Rose est drôle de par sa maladresse, touchante avec sa réserve et sa dévotion, admirable grâce à son courage. On assiste à la construction d'une femme qui éclos dans un univers qui lui semble incroyable mais qui a toujours un pied dans le passé.
 
J'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Même si les petits sauts dans le temps m'ont frustrée par moment, j'ai adoré ce temps passé aux cotés de Lily-Rose. Les personnages secondaires sont tous très attachants, Paul évidemment qui est incroyable, Angela, exubérante et pleine d'amour, John, qui a fait battre mon cœur de midinette et puis Minh-Tâm, que l'on ne peut pas oublier. 

A travers cette histoire, l'autrice m'a fait trembler, frissonner mais elle tellement rire ! C'est une magnifique histoire, très bien écrite où la famille est au cœur du récit. 




Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

1 commentaire:

  1. Il est vrai que les ellipses narratives, ça passe ou ça casse. En tout cas je suis tellement contente que tu aies aimé ce roman. C'est mon gros gros coup de coeur.

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres: