Emma, Jane Austen


Date de publication : le 4 juin 2020 (VO : 1815)
Titre VO : Emma
Edition : Hugo Poche Classique
Pages : 551
Genre : Classique
Prix : 17,90€ en papier / 12,99€ en numérique

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

En plein cœur de la province anglaise... 


2020 sera l'année des classiques ! Moi qui n'en lisais presque jamais, j'en suis à mon 5e cette année et je remercie pour cela les éditions Hugo Poche qui ont eu la bonne idée de ressortir quelques classiques dans des versions poches de qualité avec des couvertures modernes qui donnent envie ! 
Après Raison et Sentiments un peu plus tôt dans l'année, j'ai décidé de découvrir cette fois Emma de Jane Austen

Attention, si vous aimez les histoires pleines d'actions, je vous conseille dès maintenant de passer votre chemin. En revanche, si vous aimez l'ambiance de la province anglais du début du 19e siècle, qui vous aimez les personnages qui s’immiscent dans la vie des autres... cette histoire est faite pour vous ! 

Emma vit avec son père à Hartfield et soyons honnêtes, elle n'a pas grand grand chose à faire de ses journées, d'autant plus qu'elle est assez casanière... Sa grande passion, c'est de jouer les entremetteuses, mais attention, à jouer avec les sentiments des autres, ça risquerait bien de lui retomber dessus. 

La seule éventualité d'un bal lui causait une nouvelle irritation, alors qu'elle était déjà agitée, et la pensée de rester dans sa magnifique solitude, à supposer que l'omission pût passer pour un compliment, n'était pas des plus consolantes. 

Emma est un personnage que j'ai trouvé assez cocasse en commençant ma lecture mais plus j’avançais, je dois dire qu'elle avait tendance à m’agacer. Comment peut-elle ne pas se rendre compte que sa façon de jouer avec les cœurs de tout le monde apporte plus de mal que de bien ? La pauvre Harriet avait trouvé un homme qu'elle aimait et qui l'aimait mais Emma en a décidé autrement ! 

Cette histoire montre le jugement des provinciaux pour les habitants de la ville qu'ils trouvent trop excentriques (comme le fameux Frank Churchill qui fait l'aller retour à Londres pour se faire couper les cheveux) mais aussi et surtout pour les différentes classes sociales. Il ne faut pas se marier en dessous de son rang, mais pas trop au dessus non plus. Tout n'est que calcul, rentes, domaines et qu'en est-il des sentiments ? 

J'ai bien aimé l'histoire mais j'ai quand même trouvé l'ensemble très très long. Il ne se passe pas beaucoup de chose mais en même temps, je pense que l'ambiance colle tout à fait à l'époque.
Heureusement, les 200 dernières pages m'ont beaucoup plus embarquées. Voir une Emma plus démunie et qui se rend (enfin) compte de ses erreurs apporte un vrai changement et rend le personnage plus attachant. Heureusement que Mr Knightley est là pour la remettre de temps en temps sur le droit chemin, et peut-être aussi pour l’empêcher de s'oublier elle-même à force de toujours tout planifier pour les autres. 




Mes chroniques sur les autres romans de l'autrice : 




Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

1 commentaire:

  1. Comme j'ai pu te le dire, Emma est très long parce que Jane Austen est allée au bout de ce qu'elle voulait alors que nous, on aurait préféré qu'elle saute quelques passages pour que l'intrigue soit plus prenante. J'aime bien mais je préfère Orgueil et Préjugés et Raison et Sentiments.

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres: