(Scrap Metal #1) Mis à la casse, Jana Rouze


Date de publication : le 12 mars 2020
Edition : Hugo New Romance
Pages : 699
Genre : New Adult
Prix : 18,50€ en papier / 9,99€ en numérique
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Étonnement, le résumé de ce roman ne m'avait pas particulièrement marqué. C'est quand ma copine Marlène m'a dit qu'elle aimait beaucoup cette autrice que je me suis dit que j'allais me laisser tenter. Et devinez quoi ? J'ai bien fait ! 

Un roman très original 



Scrap Metal commence de manière assez mystérieuse : un homme et une femme montent dans un avion pour retrouver celui dont le nom a été écrit sur un morceau de papier. On ne sait pas encore grand-chose de la situation mais il est clair de Sauvage veut que ce dernier paie. Il veut lui prendre ce qu'il a de plus cher et il semblerait que ce soit sa fille...
Hope Brenner adore son père. Elle a une relation fusionnelle avec lui mais elle est aussi un chercheur brillant dans son domaine. C'est pourquoi quand Caitlin lui propose de venir à Scrap Metal, une écurie de F1 qui n'embauche que des sectataires, des personnes sorties de sectes, Hope y voit l'opportunité de faire de nouvelles découvertes, mais aussi, peut-être d'aider ces personnes.

J'ai apprécié le fait que l'histoire soit essentiellement du point de vue de Hope. Elle apporte une certaine neutralité que même un point de vue extérieur n'aurait pas réussi. Elle cherche à comprendre, sans juger, enfin, sans trop juger. On sent, à travers ce personnage, le bagage culturel et les connaissances de l'autrice sur le sujet.
Le travail de Hope ne s'annonce pas évident, dans une communauté où les gens de l’extérieur, les Wogs, ne sont pas les bienvenus. 

J'ai été surprise par les relations entre Caitlin et Sau. Je n'avais pas réalisé ce qu'elle ressentait avant qu'elle en fasse part à Hope. Je ne sais pas si c'est de la peur, de l'aversion... Ils ont un lien familial mais aucun d'entre eux ne le juge important. 

Même si j'ai apprécié le personnage de Hope, elle m'a laissée dubitative par moments. Je n'ai pas compris d'où elle tirait son attirance pour Sauvage, avant même de l'avoir rencontré, alors que ce que Caitlin dit de lui aurait fait froid dans le dos de n'importe qui. Mais Hope n'est pas n'importe qui, elle a parfois des réactions que j'ai trouvé surprenantes mais elle a une vraie connaissance de l'humain. Elle analyse tous ceux qu'elle croise. 

Je suis fatigué. J'en ai ma claque de moi à moitié vide. Combien de fois je me suis imaginé rouer compteur bloqué et mourir ? Des millions de fois. 

Sau se montre parfois effrayant mais aussi très vulnérable. Il est anachorète, c'est à dire un ermite qui a été privé de tout depuis qu'il a rejoint sa secte, à cinq ans. Quand il dit que ce qu'il veut, c'est une famille... Arf, ça me brisait le cœur. Alors qu'il ne voulait rien à voir avec des Wogs ne général, et encore moins avec la fille de celui qui serait à l'origine du grand malheur de sa vie, il va se rapprocher de Hope. Il la considère comme sa Réparation. 
J'ai tout de même trouvé que c'était un peu rapide entre eux... Sauvage est censé n'éprouver aucun sentiment et certainement pas de la culpabilité, mais pourtant, il la prend rapidement sous son aile. C'est un peu en contraction avec certaines de ses actions passées. 
Qu'est-ce qu'ils m'ont fait rire tous les deux à se balancer des piques. Je n'étais pas toujours très à l'aise vis à vis de leur relation mais elle quand elle se mettait à lui sortir tout et n'importe quoi, j'éclatais de rire.
Oh, et les scènes avec Pool étaient tellement adorables.


C'est assez fascinant de voir ces sectataires qui s'en sont sortis. Ils ont l'air heureux de ne plus faire partie de leur secte mais en même temps, il veulent garder ce côté communautaire et surtout, rester éloigné des Wogs.
L'univers de Scrap Metal est fascinant, riche et très bien exploité. J'ai vraiment apprécié ce côté unique et qui m'a donné envie d'en savoir plus sur le sujet.
Ce livre fait 600 pages et, même si j'ai mis un peu de temps afin de m'imprégner de l'ambiance, je l'ai lu avec beaucoup de fluidité. Je n'y ai pas trouvé de longueurs, au contraire, chaque élément de l'intrigue apporte sa pierre à l'édifice. 

J'ai hâte de retrouver Hope et Sauvage dans le prochain tome, de découvrir l'évolution de leur relation qui s'annonce particulièrement compliquée mais aussi de comprendre les différents liens qui les lient, et pas seulement au présent. Vite, des réponses !! 

Bilan


Scrap Metal est un véritable OVNI qui m'a fascinée par ses personnages et son ambiance. L'autrice sait de quoi elle parle et ça se voit : l'univers de Scrap Metal est unique en son genre et les personnages très charismatiques. Beaucoup de questions sont posées sur les passés respectifs des personnages et les bribes de réponses de la fin ne donnent qu'une envie : découvrir la suite ! 

Rendez-vous en octobre !  




Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres: