(La petite boulangerie #1) La petite boulangerie du bout du monde, Jenny Colgan



Date de publication : le 29 janvier 2015 en GF et le 7 janvier 2016 en poche (VO : 13 mars 2014)
Titre VO : Little beach street bakery
Edition : Prisma et Pocket
Pages : 462
Genre : Contemporain, Feel Good
Prix : 19,95€ en GF / 8,20€ en poche / 13,99€ en numérique
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

En ce début d'année, j'ai eu comme une panne de lecture. Le continuais de lire mais mon rythme était plus lent mais surtout, la plupart de mes lectures étaient des déceptions. J'ai donc décidé d'acheter quelques romans Feel Good afin de changer de genre et j'ai bien fait ! J'ai passé un super moment avec ce roman que j'ai lu en LC avec Collincyrielle.

Nouveau départ  


Cette histoire commence le jour où Polly perd son travail, son logement et son petit ami. Difficile de retomber sur ses pattes et de trouver un nouveau logement (autre que le squat chez la meilleure amie) lorsqu'on n'est plus solvable... Une seule solution, s'éloigner un peu de la ville. Et si Polly retrouvait cette magnifique île, uniquement accessible à marée basse qu'elle avait visitée il y a bien des années ?

C'est un peu sur un coup de tête, alors que tout lui criait de fuir, que Polly décide de louer cette appartement un peu délabré, situé au-dessus d'une ancienne boulangerie en ruine, fasse au port. Les insulaires ne sont pas réputés pour être du meilleur accueil, mais peut-être que la bonne odeur de pain qui s'échappe de la fenêtre de la jeune femme va les faire changer d'avis. 

Un peu comme Polly, je suis tombée sous le charme de ce village. C'est un décor différent où l'on fait de drôles de rencontres, comme un macareux blessé particulièrement attachant, un vétérinaire qui n'aime pas les chats ou une boulangère râleuse qui ne fait pas de pain elle-même.
Il y a beaucoup de poésie dans cette histoire et j'ai particulièrement aimé les moments où Polly parle du pain qu'elle aime préparer. 

Parler à un macareux est un sacré pas en avant pour moi. Avant toi, je parlais au canapé, vois-tu. 

C'est un roman plein d'humour où les situations rocambolesques se multiplient. C'est le genre de livre qui redonne le moral ! Polly ne se laisse pas abattre et n'a pas peur de dire ce qu'elle pense. Elle est aventureuse et vraiment adorable. 

J'ai adoré les personnages atypiques de ce roman, l’horrible Madame Manse au pain dégouttant, les pêcheurs et notamment le beau Tarnie, mais aussi Huckle, le mystérieux apiculteur américain, Kerensa, la meilleure amie délurée ou encore Reuben, le milliardaire complètement perché.

Il y a beaucoup de rebondissements dans cette histoire où l'on parle, certes, de la nouvelle vie de Polly mais aussi de la difficulté de la vie sur une île, coupés du monde et terriblement vulnérables à la météo. Certains passages m'ont fait trembler, d'autres émue... C'est une histoire qui m'a touchée autant qu'elle m'a fait rire et j'ai très envie de lire la suite pour retrouver Polly et les autres habitants. 

Bilan


J'ai passé un super moment avec Polly et les autres habitants de Mount Polbearne ! C'est une histoire qui met de bonne humeur et qui redonne le sourire ! 
Je me suis prise d'attachement pour cette aventure un peu folle et pour l'humour plein de chaleur de ce roman.

PS : Sur la photo, ce sont mes trois premiers essais de pain maison ^^ Et oui, cette histoire où règne une bonne odeur de pain m'a donné envie de tenter des recettes.




Ma chronique sur un autre roman de l'autrice : 



Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

1 commentaire:

  1. J'ai lu Rendez-vous au cupcake café de cette autrice et je l'avais beaucoup aimé, j'ai d'ailleurs le tome 2 dans ma PAL. La saga de la petite boulangerie me tentait déjà mais ton avis me donne encore plus envie !
    Et bravo pour les pains maison, ils sont très beaux en tout cas ^^

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres: