Agnes Grey, Anne Brontë


Date de publication : le 5 mars 2020 chez Hugo Poche (VO : 1847)
Titre VO : Agnes Grey
Edition : Hugo Poche Classique 
Pages : 295
Genre : Classique 
Prix : 6,60€ en papier 
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Je continue de redécouvrir les classiques grâce aux belles publications d'Hugo Poche. 

Un classique plus qu'actuel


Agnes Grey est une jeune femme qui décide de devenir gouvernante afin d'apporter une aide financière à sa famille. Alors qu'elle tient plus que tout au monde à son père, sa mère et sa sœur, elle va quitter la ville et partir dans une grande demeure pour élever de vrais chenapans ! 
Ouch ! Agnes est sacrément courageuse pour supporter cette bande de gamins mal élevés... Cela ne va pourtant pas la décourager et après une première année compliquée, elle va continuer avec une seconde famille où elle restera un peu plus longtemps.

Chez les Murray, Agnes va devoir s'occuper des deux filles qui sont presque adultes. Rosalie, l’aînée est tout ce qu'il y a de plus superficiel. Elle ne pense qu'à faire son entrée dans la société et briser le plus de cœur possible. Son objectif ultime est de devenir la lady du plus grand domaine de la région. La seconde, Matilda, ne veut que passer du temps avec les chevaux et les chiens. Ni l'une ni l'autre n'est particulièrement attentive aux leçons d'Agnes

Agnes raconte son histoire avec beaucoup d’authenticité et j'ai trouvé que ce qui ressortait le plus de ses écrits, c'est sa solitude. Les enfants se montrent désagréables avec elle, les maîtres hautains et les autres l'ignorent complètement. Même entre les différents domestiques, il n'y a rien d'autre qu'une légère solidarité par moments. 
Et puis un jour, un nouveau vicaire va arriver...

... A-t-on jamais suspendu son espoir à une branche si fragile ?  

C'est une histoire très descriptive, il y a très peu d'action mais j'ai été conquise par l'ambiance du récit. 
Anne Brontë, à travers Agnes, met en évidence, la mauvaise instruction des jeunes riches qui ne font que des caprices et se montrent même cruels.

L'histoire se passe dans les années 1840 mais elle est complètement actuelle. On pourrait la transposer dans un lycée américain où Rosalie Murray serait la cheerleader et Agnes celle qui aurait comme petit job d'être la domestique de celle-ci. Elle serait un peu geek sur les bords mais profondément gentilles et altruiste. Elle craquerait en secret sur Edward Weston mais Rosalie mettrait tout en oeuvre pour que ce dernier ne regarde qu'elle. 

J'aime la manière dont le lecteur est interpellé tout au long de l'histoire. On a le sentiment de lire un journal intime, mais pas de ceux que l'on souhaite garder secret, non, un journal destiné à être diffusé. 
J'ai été happée dans cet univers, dans cette ambiance si particulière et j'ai, dans l'ombre, soutenu Agnes dans ses choix et dans ses espoirs. C'est une jeune femme remarquable, toujours prête à aider les autres, qui ne se laisse pas submerger par la colère que l'injustice pourrait provoquer. Elle continue juste d'espérer qu'à la fin, tout le monde a droit à une fin heureuse. 

Bilan

Agnes Grey est un roman aussi classique que moderne sur l'histoire d'une jeune femme qui ne se laisse pas abattre et qui se bat pour que l'honnêteté et la gentillesse triomphent. 
J'ai adoré cette plongée dans cet univers et une nouvelle fois, je salue les éditions Hugo Roman qui, grâce à ces nouvelles éditions, nous permettent de (re)découvrir les grands classiques féminins. 




Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres:  

Tous les genres