(Promesse tenue #1) En chemin, Erika Boyer


Date de publication : le 13 février 2020
Edition : Hugo New Romance Poche 
Pages : 328
Genre : New Adult
Prix : 7,60€ en papier / 6,99€ en numérique
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

J'ai lu tous les romans écrits par Erika Boyer et publié en auto-édition alors je ne pouvais pas manquer son premier titre chez Hugo ! 

Une histoire qui déroute 


J'ai commencé avec cette histoire avec une légère appréhension. J'adore les romans de Erika mais je redoutais le sujet de l'addiction. J'ai généralement du mal avec ce genre de personnages mais je voulais malgré tout tenter le coup parce que j'ai une grande confiance en l'autrice. 

L'histoire commence le jour où Sandy enterre son père. Quelle frustration de ressentir de la peine pour cet homme qui n'a répandu que de la souffrance dans sa famille. Sandy est particulièrement désolé pour sa mère même si le soulagement n'est pas loin. 
Il va malheureusement rapidement apprendre une mauvaise nouvelle qui va devoir l'envoyer à la recherche de sa grande sœur, celle qu'il n'a pas vu depuis 15 ans, celle qui les a abandonnés, lui et sa mère au griffes et aux coups du paternel.

C'est vers Lège-Cap-Ferret que sa moto va le guider, là où Alysson serait partie, aux dernières nouvelles. Sandy n'a pas d'autres informations sur elle... Une quarantaine d'année, un prénom, un nom et c'est tout. Dans sa quête, il va faire des rencontres qui deviendront rapidement des amis, Nicky, Jules, Lily, Tic Tac, Leni. Et puis, il y a surtout Danny, sa belle danseuse, celle qui va l'introduire dans son petit groupe qui représente une vraie famille à ses yeux. 

Il y a un cœur bien vivant là-dedans et quelqu'un finira par le libérer de la cage dans lequel tu l'as enfermé. 

J'ai vraiment eu du mal avec Sandy. J'ai eu l'impression qu'il ne faisait rien d'autre que fumer, boire, se droguer et baiser. Tout le temps. Pendant 200 pages, la quête de la sœur disparue est presque au second plan. Mais peut-être que c'est parce que dans sa tête, c'est un peu le cas. Il est vraiment complètement paumé dans sa vie et ne fonctionne qu'en plongeant dans de nouvelles addictions. Les dernières en date : Danny et Rodrigue, ce gérant d'une librairie accro aux chantages et qui semble en savoir toujours trop. 
Heureusement, j'ai tout de même aimé certain de ses aspects comme sa façon de citer des répliques de séries à tout va et de s'indigner lorsque les autres ne comprennent pas les références ^^ Mais surtout, j'ai aimé la force de son amitié. Il tient aux gens qu'il aime de tout son cœur, qu'il s'agisse de sa mère, de ses amis, les anciens comme les nouveaux. 

Peut-être parce que Sandy est le seul narrateur, je ne me suis pas vraiment attachée à Danny. Au final, on ne sait pas grand chose d'elle. Il n'y a pas beaucoup d'échanges entre les deux personnages, du moins, pas beaucoup d'échanges de paroles. Elle n'a pas su m'intriguer malgré tout le flou qui l'entoure sur ses origines. Je pense que ce sera plus exploité dans le tome 2 et je suis impatiente de découvrir ça. 
Je n'ai pas apprécié la relation entre Sandy et Danny. J'ai vraiment eu le sentiment qu'ils se tiraient vers le bas. C'est assez néfaste, malsain. Peut-être que c'est pour ça aussi que je n'ai pas apprécié la jeune femme, peut-être que j'aurais préféré qu'il rencontre une femme qui le sauverait, ou du moins qui essayerait. Elle est un double de Sandy et comme lui, elle ne jure que par ses amis pour lesquels elle est capable de beaucoup. 


Toi et moi, c'est n'importe quoi. Tout ce qui nous arrive, on le mérite. 


J'ai grincé des dents pendant 200 pages, je me suis énervée contre les personnages, j'ai râlé contre leurs choix qui n'étaient jamais les bons. Mais au final, j'ai trouvé que c'était très bien joué de la part de l'autrice, il y avait besoin de tout cela pour amener la suite. J'ai été choquée et attristée par les événements que vivent Danny et ses amis mais en même temps, j'espère que ce n'était pas en vain.

Avec le recul, je me rends compte que j'ai apprécié cette histoire qui m'a fait enrager, qui m'a révoltée par moments. J'ai particulièrement aimé les 150 dernières pages qui ont une ambiance différente, à la fois plus sombre mais aussi porteuse d'espoir, et de rédemption peut-être.

Je regrette ce personnage masculin que je n'ai pu aimer. Où sont Will, Hugo, Alejandro, Ethan, Lucas ou mon chouchou Hyacinthe ? Ces hommes bien et droits qui m'ont fait craquer dans ses autres histoires ? J'espère de tout cœur que Sandy grandira de ces épreuves et s'alignera sur ses prédécesseurs. 


Bilan


Je suis heureuse d'avoir retrouvé la plume d'Erika que je trouve si belle, si envoûtante, si poétique. Elle a une façon de parler des sentiments et des émotions qui me touche beaucoup. Et il y a toujours la petite touche d'humour qui me donne le sourire. 
Je suis curieuse de découvrir la suite de cette histoire et la route qu'elle prendra. 




Mes chroniques sur les autres romans de l'autrice : 

 

  

  


Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

2 commentaires:

  1. J'ai déjà commenté sur Insta, mais je voulais aussi mettre un petit commentaire ici ♡
    Merci beaucoup de m'avoir une nouvelle fois lue et d'avoir partagé ton avis. Je comprends totalement pourquoi tu n'as pas aimé l'aspect addiction et j'espère que ça ira mieux dans le tome 2 où l'ambiance est totalement différente ! Et même si le tome 2 ne te plaît pas, ça ne fait rien, ça arrive et je suis contente que ma plume continue à te plaire, elle ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Erika pour ton commentaire <3 Je suis impatiente de découvrir la suite de cette aventure ^^

      Supprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres: