Les hauts de Hurlevent, Emily Brontë



Date de publication :  le 2 janvier 2020 (VO : 1847)
Titre VO : Wuthering Heights
Edition : Hugo Poche
Pages : 556
Genre : Classique
Prix : 5,90€ en papier 
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Je vais commencer commencer cette chronique par une confession : la raison pour laquelle j'ai lu ce livre pour la première fois, il y a une douzaine d'années, c'est parce qu'il s'agit du livre préféré de Bella, dans Twilight, saga que j'ai lue de nombreuses fois ^^ J'étais donc particulièrement contente de voir ce titre nommé dans l'avant-propos.

Une histoire aussi sombre que romantique



L'histoire commence lorsque Mr Lockwood arrive à Hurlevent, dans le but de louer la Grange, une belle demeure bien plus chaleureuse que cette bâttisse froide où habite le maître Mr Heathcliff avec Hareton et Cathy. Le locataire ne va passer qu'une nuit dans cette demeure, une nuit froide, peuplée de fantômes, avant de rejoindre son nouveau domicile. Il va alors demander à Mrs Dean, de lui raconter l'histoire de ses occupants... 

Mr Earnshaw avait deux enfants, Hindley et Catherine, lorsqu'il ramena un petit garçon abandonné : Heathcliff. Si la jeune fille va trouver en lui un allier, un meilleur ami, l'héritier ne va que le mépriser.

Je crois que la première fois que j'ai lu cette histoire, j'ai tout de suite été charmée par Heathcliff qui est souvent laissé pour compte voir même moquée par Hindley, leurs voisins Isabelle et Edgar, et parfois même par Catherine. J'ai été émue par ce personnage qui va tout faire pour s'élever au-dessus de sa condition, par son amour pour une Catherine aussi capricieuse qu'égoïste. Cependant, plus je relis ce livre et plus j'ai ce personnage en horreur parce que rien de ce qu'il subit dans enfance, ne peut justifier ses actes futurs.

Catherine, c'est clairement le personnage le plus horripilant qui soit ! Elle aime Heathcliff oui, mais elle aime aussi le raffinement, la culture et la sécurité financière que lui procurerait Edgar
Là encore, je me rends compte qu'à chaque lecture mon avis évolue sur ce dernier. Alors que je ne le voyais au début que comme le rempart entre l'amour des deux héros, je me rends compte maintenant qu'il a sacrément du cran pour aimer Catherine mais surtout, il va toujours se comporter de façon droite et sincère. 

Je ne vous ai pas brisé le cœur, c'est vous-même qui l'avez brisé ; et en le brisant vous avez brisé le mien. 

La narration de cette histoire est particulièrement originale et moderne. N'ayant le point de vue que de Mrs Dean, on ne connait qu'une partie de l'histoire, même si cette gouvernante avait toujours les yeux et les oreilles qui traînent... Parce qu'elle raconte cette histoire à Mr Lockwood, l'histoire est entrecoupée d'autres passages qui se déroulent eux, au présent.
J'aime aussi particulièrement les décors de cette histoire : entre la chaleur de la Grange, les courants d'air de Hurlevent et la sensation de liberté des collines environnantes. J'avais l'impression d'y être et chaque ambiance est calqué sur les sentiments des personnages qui y évoluent.

Les hauts de Hurlevent, c'est plus qu'un triangle amoureux, c'est une histoire sombre où des personnages amoureux côtoient des égoïstes et manipulateurs, où les blessés ne pensent qu'à se venger mais on ne cesse d'espérer une fin meilleure.
Peut-être que cette fin arrivera avec la seconde génération : Hareton, l'hériter déchu qui a été élevé à la dure, Linton, le plus vicieux de tous ou encore Cathy, tellement plus douce et gentille que son homonyme... 
Je crois que je préfère d'ailleurs la seconde partie du roman, où ce sont eux, qui sont au centre de cette histoire. 

Bilan


Je ne me lasse pas de cette histoire et je suis heureuse de voir ce livre ressortir dans cette édition pour peut-être faire découvrir ce roman atypique à une nouvelle génération.
C'est une histoire sombre où peu de personnages connaîtront un happy-end mais tellement addictive pas son ambiance et les personnalités des personnages. 




Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

1 commentaire:

  1. Ce qui me fait sourire c'est que j'ai lu ce titre pour les mêmes raisons que toi la première fois. Je l'avais emprunté à la bibliothèque à l'époque donc je pense m'offrir ces versions de chez Hugo Poche car j'aime beaucoup leurs couvertures … à voir. En tout cas, après autant de temps, il est temps que je me relise ce titre !

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres: