Un jour plus que parfait, Krystal Sutherland


Date de publication : 18 avril 2019 (VO : )
Titre VO : A Semi-Definitive List of Worst Nightmares
Edition : Pocket Jeunesse 
Pages : 358
Genre : Young Adult 
Prix : 18,90€ en papier / 13,99€ en numérique
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Merci Babelio et Pocket Jeunesse pour cette lecture qui m'intriguait grandement. 

Peur, fiction ? 


Dès les premières pages j'ai été happée dans cette histoire et surtout par l'ambiance qui y règne. Ethel Solar vit dans une famille pour le moins atypique. En effet, tout le monde y est frappé par une malédiction : à un moment de leur vie, chaque membre de la famille découvre sa plus grande phobie et à partir de là, peu importe à quel point ils lutteront, ils mourront de cette phobie. Son frère avait la phobie du noir, son père, du monde extérieur alors que sa mère est superstitieuse à l’extrême. Quant à elle, elle ne sait pas encore quelle est sa grande phobie mais elle continue de noter toutes ses peurs sur une liste afin d'être préparée. Ce a quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce que Jonah Smallwood débarque dans sa vie avec un objectif : la confronter à toutes ses peurs pour contrer cette malédiction. 

Et même si elle détestait les appels téléphoniques (numéro 41 sur la liste), avec Jonah au bout du fil. 

Toute la première partie où on découvre la famille de Ethel et où, au contact de Jonah, elle va se confronter à ses peurs est géniale. C'est assez léger et plein d'humour et pourtant, vers la moitié du roman le ton change radicalement. Plus on avance dans l'histoire, plus on réalise que cette histoire de phobies n'a rien de drôle, que vivre avec une mère qui est si persuadée qu'elle va gagner au casino qu'elle dépense tout leur argent, vivre avec un père qui ne sort plus de la cave, vivre avec un frère qui est littéralement au bout de ce qu'il peut supporter de la vie n'est pas drôle. Les chapitres passaient et j'étais de plus en plus perdue dans le délire d'Ethel avec sa malédiction et l'homme qui allait devenir la mort. L'histoire devient bien sombre, sacrément triste. Les passages où l'on entrevoit le quotidien de Jonah m'ont brisé le cœur. 

Eugène cherchait peut-être la Mort mais plutôt mourir que de ne pas la trouver avant lui. 

J'ai eu du mal à accrocher avec les personnages. Je ne comprenais pas Ethel, je n'arrivais même pas à saisir si sa meilleure amie était imaginaire ou réelle et du coup, elle m'a laissée assez perplexe. Jonah quant à lui m'a déplu d'entrée de jeu et il a fallu vraiment avancer dans le roman pour que je passe au-dessus du moment où on l'a rencontré. 
Le personnage qui m'a le plus touché est sans hésitation Eugène et la manière dont l'autrice parle de sa maladie est authentique et juste. 

Après un passage à vide, les derniers chapitres m'ont captivée de nouveau et je les ai dévoré. J'aime beaucoup la tournure qu'à pris l'histoire (même si je n'ai pas compris la toute fin ^^).
Je trouve que c'est un roman qui est écrit de façon très intelligente en mélangeant les rythmes et les humeurs ce qui, à mon sens, reflète assez bien les émotions des personnages. 

Bilan


Je suis un tout petit peu mitigée sur cette lecture parce que si j'ai dévoré les 100 premières pages, j'ai trouvé la suite assez longue et je me suis un peu ennuyée. Pourtant, la fin est vraiment très bonne et avec le recul je suis contente d'avoir lu cette historie qui fait vraiment réfléchir. L'autrice est perspicace dans son raisonnement sur les phobies et la manière dont l'héroïne va les surmonter. 






Bonne fin de journée 
Bisous
💛

Camille

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres:  

Tous les genres