(Elia, la passeuse d'âmes #3) Saison chaude, Marie Vareille


Date de publication : le 21 mars 2019
Edition : Pocket Jeunesse 
Pages : 410
Genre : Dystopie
Prix : 16,90€ en papier / ? en numérique
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

J'ai adoré les deux premiers tomes et j'étais particulièrement heureuse d'avoir pu avoir l'une des ENC distribuées par Marie lors du salon de Montreuil. 

Mes chroniques sur les premiers tomes : 
 

Un final épique 


J'ai lu le deuxième tome, il y a un peu plus d'un an et c'était loin d'être frais dans ma tête. Heureusement, Marie Vareille a eu la brillante idée de faire quelques pages de rappel au tout début de son livre et ça, c'est vraiment une riche idée ^^ C'est donc de nouveau émue par la mort de Edeline, et révoltée par la trahison d'Alek que je me suis retournée dans la communauté de Tasma. 
Tous nos personnages principaux sont séparés, ne sachant même pas qui sont ceux encore vivant, qui sont ceux qui ont pu échapper au massacre que fut l'attaque du Conclusar

On retrouve une Elia complètement perdue, isolée, sans aucun but. Elle s'est trouvé un petit travail dans la cité éphémère et ne sait pas de quoi demain sera fait lorsqu'elle fait La découverte qui va la boulverser plus que tout. Elle va alors perdre toute motivation, se disant que les Combattants de l'Aube n'était qu'une idée vaine et que rien, ne peut réellement se mettre en travers de Varnaka Slak et Sado Kill qui s’emparent peu à peu du pouvoir, aux yeux et au nez du peuple. De plus Sol est maintenant un défenseur et il est impossible de savoir s'il a réellement retourné sa veste. D'autant plus que ce dernier est toujours persuadé qu'Elia est morte au Conclusar. 

On a du mal à imaginer comment nos quatre héros vont pouvoir faire quoi que ce soit contre la dictature du Palatium, toujours de plus en plus dure et sévère, alors qu'ils sont tous éparpillés, sans nouvelle les uns des autres. 

Tu me sauves la vie, je te sauves la vie, depuis qu'on se connaît il m'a semblé que c'est plus ou moins la base de notre relation. 

Dès les premières pages, je me suis plongée dans l'histoire et je me suis mise à tourner les ages avec frénésie ! Marie Vareille a une plume qui se dévore et les rebondissements ne se font pas attendre ! Quelle frustration : dès qu'Elia, Sol, Tim ou Arhia avait une idée, elle était contrée ! Il y a vraiment eu un moment où je me suis demandé : "Mais comment est-ce qu'on va pouvoir avoir une happy-end ?". Cette histoire est juste dingue et diaboliquement bien tournée. 

Les personnages sont tous géniaux. Evidemment, j'adore Elia qui sais être intelligente, déterminée et combative mais qui a aussi ses moments de faiblesse qui la rendent réelle. Et puis il y a Sol. J'aime énormément l'évolution de ce personnage depuis le premier tome et surtout, son attachement envers Elia et son petit frère. Il devient une pièce dans la machination de Sado Kill et pourtant, tout ce qu'il fait, c'est dans le but de protéger ceux qu'il aime. Tim, c'est le meilleur ami par excellence. Je l'ai trouvé un peu en retrait dans ce tome mais chacune de ses actions est essentielle. Et puis il y a la majestueuse Arhia, celle qui trafique les ordinateurs avec tant d'aisance et sans qui rien ne serait possible. Je trouve ce personnage tellement fascinant de part son histoire, ses choix... Tous m'ont profondément touchée.

Je suis encore émue d'avoir terminé cette histoire. Je suis passée du stress aux larmes, avec des moments d'espoir et quelques sourires. C'est une dystopie originale que j'ai eu énormément de plaisir à découvrir au fil de ces trois tomes. Je ne me suis jamais ennuyée, bien au contraire, c'est une histoire qui n'a cessé de me surprendre et ce jusqu'à la fin. 

Bilan

Elia, la passeuse d'âmes est l'une des meilleures dystopies que j'ai pu lire ! La manière dont l'univers est présenté, la force des personnages, les rebondissements et évidemment la romance (les romances, même...). Marie Vareille a parfaitement dosé entre le coté épique de ce final et le tragique qui m'a fait pleurer toutes les larmes de mon coeur. C'était juste magnifique. 



Mes chroniques sur les autres romans de l'auteure : 



Bonne fin de journée 
Bisous
💛

Camille

2 commentaires:

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Sponsor

Toutes les maisons d'édition :  

Facebook

Tous les genres:  

Tous les genres