Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

mercredi 25 mai 2016

(Le Siècle #3) Aux Portes de l’éternité, Ken Follett



Titre : Aux Portes de l'éternité (Edge of eternity en VO)
Série : Le Siècle T3
Auteur : Ken Follett
Date de publication :  24 septembre 2014 (17 juin 2014 en VO)
Éditions : Robert Laffont
Pages : 1214


Je vous présente ce soir le livre qui m'a tenue pendant presque 2 semaines : Aux Portes de l’éternité de Ken Follett, le troisième tome de la trilogie Le Siècle.
J'ai lu les deux premiers tomes de cette série il y a plus de 2 ans et à l'époque je n'avais pas encore de blog...

Des générations de personnages intelligents, attachants mais surtout engagés ! 
Dans le premier tome nous couvrions la période correspondant à peu près à la première guerre mondiale. Nous nous attachions à suivre pas mal de personnages de différents milieux : des politiques américains, des ouvriers russes, des aristocrates allemands et anglais, des mineurs et servants anglais... J'avais particulièrement aimé voir comment chacun allait tirer son épingle du jeu, faire changer des choses pour eux ou pour toute une catégorie de personnes. J'ai adoré voir comment leurs différents storylines se mélangeaient.
Dans le deuxième tome, nos personnages adorés avaient bien vieillis et c'était maintenant à leurs enfants de reprendre le cours de l'Histoire. A eux de devenir bolcheviques, militants anti-nazis, travaillistes ou capitalistes. Au cœur de la seconde guerre mondiale on suivait le destin d'une aristocrate et d'une servante qui s'unissaient pour militer en faveur du vote des femmes, d'une épouse rangée qui quitta tout pour devenir infirmière, d'un chauffeur russe qui s'enrichi grâce à la prohibition, d'un militaire gay qui combattit à Pearl Harbour...
Dans ce troisième opus, nous faisons la connaissance de la troisième génération. Nous sommes en 1961 et même si nous ne sommes pas en guerre, tous les pays souffrent de tensions. A travers le petits enfants des personnages originaux nous allons être envoyés en plein cœur des événements qui ont changé le monde au cours de ces 50 dernières années de la création du mur de Berlin à sa chute.


Des histoires en plein cœur de l'Histoire 
A travers Georges, un noir dont le grand père était un immigré russe devenu sénateur (Lev), nous nous rendrons, en Alabama, en plein milieu des manifestation pour l'égalité des noirs ! Conseiller de Bob Kennedy, on sera plongés dans les débats politiques de l'époque. D'ailleurs, le président Kennedy a un peu perdu de sa superbe à mes yeux...
Avec Walli et Rebecca, les petits enfants de Walter et Maud, on découvrira la vie à Berlin, du mauvais côté du mur, la propagande, les restrictions et les risques pour tous ceux qui veulent passer ce maudit mur.
Dave, petit fils d'Ethel ne vie que pour la musique et nous fera découvrir les évolutions culturels et des mœurs à l'époque des Beatles.
Avec Dimka et Ania, petits enfants de Grigori, nous seront dans la confidence du camarade Kroutchev. Alors que le fils est pro-communisme, sa sœur fera tout pour dénoncer les conditions de vies des camps de travail et se battra pour la liberté de la presse.

Evidemment, tous ces personnages (et bien d'autres) ne vont pas rester sagement cloîtrés dans leur petit pays. Ils sont tous assoiffés à l'idée de découvrir le monde et les moments que je préfère sont ceux où des personnages se rencontrent et en discutant, se rendent compte que leurs parents se connaissaient !

J'adore la manière dont Ken Follett raconte l'Histoire. On est tellement impliqués dans les vies de nos personnages que limite on serait d'accord avec leurs différentes idées politiques.
Alors que j'ai beaucoup de mal à retenir l'Histoire, lorsque je suis dans ses livres, je suis complètement captivée. J'ai l'impression d'être dans les secrets de Kennedy, Kroutchev et les autres. Sans tabous, parfois très cruement, Ken Follett m'a fait voyager pendant 1 siècle et j'ai eu l'impression d'en apprendre plus sur l'histoire qu'en 7 ans de collège/lycée.

Ok, les pavés peuvent faire peur et c'est franchement long à lire mais c'est tellement captivant que c'est difficile d'en lever le nez. Et je précise que je ne lis jamais de livres historiques, je trouve ça très rébarbatif et Ken Follett est mon exception.
J'adore la façon hyper poignante qu'il a de raconter ses histoires. Il n'a tiré les larmes aux yeux plus d'une fois avec le désespoir des américains lors de l'assassinat du président Kennedy, les horreurs perpétrées par les soldats américains au Vietnam ou les familles déchirées par le mur de Berlin. 


Bilan
Comme les deux premiers tomes, Aux Portes de l’Éternité est un excellent roman et il clôture à merveille la trilogie Le Siècle.
J'ai encore une fois adoré me retrouver dans les intrigues politiques de l'époque et ce, à différent niveaux. Si Dimka, Georges ou Cam veulent changer le monde en conseillant les hommes politiques les plus puissants, Jasper veut dénoncer les problèmes dans les journaux à scandales et d'autres comme Karoline, Dave, Walli ou Evie vont se servir de la musique et du cinéma pour affirmer leur envie de liberté. La liberté, c'est vraiment le maître mot de cette trilogie époustouflante qui ne peut pas laisser de marbre. 




Bonne soirée 


2 commentaires:

  1. Ton avis me confirme mon envie de découvrir cette trilogie ! Je dois dire que les pavés me rebutente un peu (chacun de ces tomes sont énormes :o ) mais je pense qu'elle peut me plaire, aimant l'historique et en apprendre plus sur cette période :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends tout à fait parce que une fois que je l'ai terminé, je me suis dit que j'aimerai bien le relire (surtout le 1er) mais je n'ai pas le courage e me relancer dedans !

      Supprimer