Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

mercredi 28 mai 2014

Les Cortès sont de retour avec Muchachas de Katherine Pancol (Tome 1)

Bonjour,

Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler d'un des derniers romans que j'ai lu : Muchachas (Tome 1) de Katherine Pancol.


Publié le 12 février 2014

Résumé : 
Les filles sont partout dans ce roman. Elles mènent la danse. De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami. Des filles qui inventent, s’enflamment, aiment. Des filles qui se battent pour la vie. Et les hommes ? Ils sont là aussi. Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent. Elles font voler les destins en éclats. Et ça n’en finit pas !



Je n'ai lu de cette auteur que la saga Joséphine Cortès, à savoir Les yeux jaunes des crocodiles, La valse lente des tortues et Les écureuil de Central Park sont tristes le lundi. Ce sont trois romans que j'ai dévoré même si je ne les ai pas tous autant aimé. Lors du premier tome, j'ai eu un véritable coup de coeur pour la plume de Pancol et ses personnages (en particulier Joséphine, Zoé et Marcel). Pour le second, j'ai été plus mitigée : la relation Iris/Hervé m'a mise très mal à l'aise mais les personnages que je n'appréciaient pas encore ont été très bien développés... Enfin, le troisième opus est à mes yeux l’apothéose, une Happy Ending parfaite pour tous les personnages (bah oui, j'ai fini par m'attacher à tous au final. Enfin, sauf Henriette évidemment). 

Vous l'avez compris, j'ai plus qu'aimé cette saga dans son ensemble. Malgré tout, je n'ai jamais été tentée par un autre roman de Katherine Pancol. La sortie de Muchachas m'a donc laissé complètement de marbre. Lorsque ma mère l'a acheté et m'a dit que lors du premier chapitre on retrouvait Hortence, j'ai été assez dubitative. D'un coté, je voulais retrouver ces personnages dont j'ai tant aimé suivre les aventures, d'un autre coté, Les Écureuil de Central Park sont tristes le lundi clôturait tellement bien leur histoire que j'avais peur de lire ce que Pancol leur préparait... 

Bref, j'ai décidé d'arrêter de tergiverser, je me suis laissée tenter et je peux vous dire de suite que je n'ai pas été déçue.

On commence par un chapitre sur Hortence et Gary qui vivent la belle vie à New York. Elle essaye de se faire un nom dans le milieu de la mode et lui suit des cours de piano à Julliard. Ils ont beau se disputer de temps en temps, je trouve qu'ils sont vraiment bien tous les deux.

On continue par l'introduction d'un nouveau personnage : Stella. Son histoire se passe en Bourgogne et est assez tragique. Son père est le "héro du village" que tous le monde aime et admire mais qui une fois rentré chez lui frappe/viole/martyrise sa femme et sa fille sous l’œil approbateur de sa mère.
On passe ensuite à Joséphine. Qu'est ce que je suis contente de retrouver ce personnage qui savoure enfin son bonheur bien mérité avec Philippe, en vacances en Italie ! Ses vieux démons n'ont jamais disparu, elle continue de se voir comme quelque chose d'inférieur, d'inintéressant et Philippe est là pour essayer de la valoriser.
Pour le quatrième chapitre, on retrouve Stella qui restera avec nous jusqu'à la fin du livre. Son histoire est captivante et très touchante. On va suivre cette jeune femme qui essaye de se faire une vie avec son fils et l'homme qu'elle aime tout en essayant de protéger sa mère. La narration se passe à plein d'époques différentes : le présent, l'enfance de Stella, la rencontre de ses parents, l'enfance de ses parents, les points de vus des autres personnages... C'est en démêlant toutes ces histoires que l'on comprend mieux le présent. 


Dans les dernières pages, on comprend pourquoi les Cortès ont fait office de "Guest Star" dans Muchachas. 

Même si j'étais septique, j'ai été très contente de retrouver Hortence, Gary, Joséphine et Philippe. On a également eu quelques nouvelles de Zoé à travers des flashback. Par contre, je suis restée sur ma faim ! On a eu droit que deux chapitres sur des personnages que l'on connaissait !!

Heureusement, j'ai tellement aimé l'histoire de Stella que ça ne m'a pas vraiment dérangé. Par contre, j'ai eu des soucis avec la narration. Parfois on est au présent avec un narrateur extérieur, parfois on a des flashback avec un narrateur qui est un personnage, parfois on est au présent avec un narrateur qui est un personnage et parfois on est au passé avec un narrateur extérieur. Vous avez suivi ? Bah moi, j'ai eu du mal. Je ne savais plus de quel personnage on me parlait ou de l'époque à laquelle on était...
Enfin, comme pour la valse lente des tortues, j'ai été très mal à l'aise en lisant ce bouquin. Les violences faites aux femmes et aux enfants est un thème qui m'attriste profondément. Cette lecture m'a empêché de dormir la nuit. Je pense que si je l'ai lu si vite (moins d'une semaine), c'est parce que j'avais envie de sortir de cette histoire et de son univers.
Cela n'enlève en rien la qualité de cette histoire, très dure à lâcher.

J'ai globalement beaucoup aimé ce roman et je suis contente que les tomes suivant ne sortent pas avec un an d'écart. Le deuxième est sortit le 9 avril et le 3 sortira le 15 juin.

Etant donné que je n'aime pas lire deux livres du même auteur à la suite, je me suis faite violence pour ne pas attaquer le tome 2 immédiatement alors que la fin est en suspense !



Vous l'avez lu ? 

Il vous tente ? 

2 commentaires:

  1. J'ai lu plusieurs bouquins de Pancol et j'ai rarement été déçue, même si les personnages me soulaient un peu dans Les ecureuils de Central Park sont tristes le lundi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Je me laisserai peut être tenter alors lorsque je n'aurai plus rien à lire.

      Supprimer