Une évidence, Agnès Martin Lugand


Date de publication : 21 mars 2019 
Edition : Michel Lafon 
Pages : 372
Genre : Contemporain 
Prix : 19,95€ en papier / 9,99€ en numérique
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Chaque année, je suis impatiente de découvrir le nouveau roman d'Agnès Martin Lugand ! 

Une mère et son fils 


La vie de Reine ne tourne autour que de deux choses : son fils et son travail. Mère célibataire, elle a élevé seule son fils depuis sa naissance et il y a un lien magnifique entre les deux. J'ai tout de suite adoré la complicité entre eux, cet amour sans faille qu'ils se portent. 
Quand elle n'est pas avec Noé, Reine est au Hangar, la société de communication qu'elle a fondé avec son meilleur ami, Paul. Il est celui qui lui a offert un travail alors qu'elle était au plus bas, ils sont devenus inséparables et il a joué un rôle important dans la vie de Noé.
Travail et vie personnelle ont toujours été très liés, mais il semblerait que le premier s’apprête à faire voler en éclat le second. Le mensonge qu'elle a toujours raconté à son fils risque de ne plus tenir très longtemps... 

Quoi que je fasse, quoi qu'il arrive, ma vie était une bombe à retardement qui, depuis quelques heures, était sur le point d'exploser à tout moment. 

Agnès Martin-Lugand a une vraie poésie dans les mots et j'ai aimé chacun des voyages qu'elle nous a fait faire de Rouen vers Saint Malo. La ville qui faisait rêver son fils, la ville où elle va faire une merveilleuse rencontre, la ville qui va aussi démolir son quotidien. J'avais l'impression de voir des images en noir et blanc de ce couple caché qui se découvre, qui débute une histoire qui s'annonce épique.
Qu'est-ce que j'ai aimé cette romance. C'était soudain, c'était intense, c'était violent, c'était nécessaire. Tout y était tellement parfait, tout, sauf peut-être le secret qu'elle garde au fond d'elle, Noé

Et en parallèle, ou peut-être plutôt, au milieu, il y a la quête identitaire de Noé. C'était déchirant de tous les points de vue, du sien évidemment, dégoutté par ce mensonge, de celui de sa mère qui n'a cherché qu'à garder son fils au plus près d'elle, et puis aussi de celui des malouins qui ne s'attendaient pas à un tel bouleversement. Toute cette histoire est traitée à merveille, avec énormément d'émotion, d'amour... C'était parfait.

Malheureusement, environ 100 pages avant la fin, j'ai senti le vent tourner et je me suis dit que cette histoire n'allait pas du tout se terminer comme je le voulais et ça a été le cas.
Depuis le début, je n'ai attendu qu'une chose et c'est tout l'inverse qui se déroule. Alors que je m'étais laissée embarquer par mon idée de romance, l'autrice envoie tout balader pour ce qu'elle appelle "Une évidence". Mais non ! Pas du tout ! Pour moi, ce n'était pas l'évidence mais le cheveu sur la soupe. Et puis mince quoi, j'ai l'impression de Reine tire un trait en deux temps trois mouvements alors que moi, j'étais toujours en train d'espérer un rebondissement.
Alors oui, les derniers chapitres m'ont surprise, mais pas vraiment dans le bon sens. J'ai eu le sentiment que l'autrice faisait le choix de la facilité avec un schéma déjà vu et auquel je n'adhère pas du tout... 

Heureusement que l'histoire, c'est avant tout celle d'une mère et de son fils parce que cette partie de l'histoire était juste magnifique. 

Bilan

La fin aurait été différente, cette histoire aurait été un coup de cœur mais vraiment, j'ai trop de mal avec les 100 dernières pages. En fait, j'ai même envie de les oublier tellement je ne suis pas d'accord avec le choix de l'autrice. 
Je suis certaine que ce roman fera l'unanimité ou presque. D'ailleurs, il m'a profondément émue. J'ai versé une quantité non négligeable de larmes pour la relation entre Reine et son fils, tant des larmes de tristesse, de désespoir que de bonheur... C'est ce que je retiendrai de ce roman. 



Mes chroniques sur les autres romans de l'autrice : 


Bonne fin de journée 
Bisous
💛


Camille

2 commentaires:

  1. Ah ah, c'est amusant. Je ne sais pas si ut as vu ma chronique. c'est à peu près tout l’inverse de la tienne !!!

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres