Au diable Cendrillon, Maria Domeni


Date de publication :  13 septembre 2018
Edition : Les bas bleus
Pages : 204
Genre : Romance
Prix : 12,90€ en papier / 9,99€ en numérique
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Je remercie chaleureusement les éditions Les bas bleus qui m'ont contactées pour découvrir un des romans de leur catalogue. 

Un portrait réel ou plutôt défaitiste de l'amitié ? 


Au diable Cendrillon est la tranche de vie de six amies parisiennes. Chacune d'elle va passer par différentes épreuves au cours de cette année, par différentes émotions... Certaines vont être soutenues par ses amies, d'autres moins, voir pas, d'autres vont s'isoler pour mieux se reconstruire. 
Entre superficialité et recherche du bonheur, voici les destins des trentenaires... 

Tu te prends pas la tête, et surtout t'emmerdes Walt Disney et James Cameron qui ont bousillé nos vies sentimentales avant même qu'on s'imagine en avoir une !!!  

Malgré le fait que j'ai souvent du mal avec les histoire écrites à la troisième personne et avec les romans chorales où les personnages principaux sont nombreux, j'ai trouvé que cette lecture était très fluide. Les pages se tournent toutes seules et j'avais plaisir à retrouver chacune des héroïnes. 
Après, j'avais évidemment des préférences !  Malgré le fait qu'elles aient des personnalités si variées, je n'ai pu m'identifier à aucune d'entre elle. Victoire est peut-être celle qui pouvait faire plus facilement écho en moi avec son insécurité, le sentiment que tout le monde vaut mieux qu'elle et qu'elle se sentirait surement mieux si... Même si chaque personnage est vulnérable a un moment où à un autre, c'est elle qui m'a le plus touchée et notamment par le fait que personne ne se rend compte de sa détresse.

Voilà ce qui m'a le plus interpellée dans cette histoire : l'indifférence de chacune. J'ai trouvé que la vision de l'auteure de l'amitié était très cynique, voir pessimiste. En fait, chaque personnage est profondément égoïste, à la recherche de son propre bonheur personnel. On se rend compte que les filles ne voient pas leurs amies quand elles sont au fond du trou parce qu'elles préfèrent la solitude mais pas non plus quand elles vont trop bien parce qu'elles n'ont plus "besoin" d'elles. En fait, elles ne semblent se réunir que lorsqu'elles vont toutes plutôt moyennent et qu'elles ont besoin de se rassurer et voyant que les autres ne sont pas vraiment en meilleure position qu'elle. 

Je ne peux pas dire que j'ai aimé lire ce livre parce que j'ai peu souris, j'ai peu ri mais par contre, ça m'a fait réfléchir. 

Bilan


Au diable Cendrillon est un roman qui se lit tout seul et qui remet en question les liens d'amitiés, qui fait réfléchir et qui pose des questions sur ce que recherche chacun. 
Je l'ai trouvé très intéressant même si je vous avoue qu'il m'a laissé un goût amer en bouche. 



Bonne soirée
Bisous
💛

Camille

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres