Le chant de l'océan, Erika Boyer


Date de publication : 21 octobre 2018
Edition : Auto-édité 
Pages : 233
Genre : Romance 
Prix : 14,90€ en papier / 3,99€ en numérique
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Je remercie chaleureusement Erika pour l'envoi de son nouveau roman. Il s'agit du quatrième que je lis et j'aime toujours (re)découvrir sa plume dans un nouvel univers.

Le chant de l'océan est le spin-off du roman Le langage des fleurs. En effet, nous retrouvons le même groupe d'amis avec cette fois, les deux autres personnages en couple phare. 

Ma chronique sur le premier tome : 

Une belle histoire remplie d'espoir 


Dans Le chant de l'océan, on retrouve Stecy, qui tient désormais la boutique de vêtement conjointement avec Rose. On avait pu apercevoir quelques petits rapprochements entre elle et Lucas, le cousin de cette dernière... On les avait observé faire un pas en avant puis deux en arrière... J'avais souri devant leur petit manège et j'étais plus que ravie de découvrir le roman de leur histoire. 

Si Stecy avait tiré un trait sur les hommes depuis plusieurs années, on voit bien qu'elle a du mal à ne pas regarder Lucas... J'adore l'alchimie entre les deux, ce magnétisme qui les rapproche, qui les attire l'un vers l'autre et pourtant, il y a toujours un petit quelque chose qui les fait hésiter. C'est le moment où leurs passés vont surgir parce que l'un comme l'autre a de sacrés bagages et il va être difficile de gérer tout ça. 
J'aime leur rapport à l'océan, au surf... C'est quelque chose qui les rapproche alors qu'ils n'ont pas tant en commun, mis à part des passés difficiles et surtout un cercle d'amis fermé. 

Après Ethan, j'ai complètement fondu pour Lucas ! Vraiment, Erika, tu les sors d'où ces book boyfriends en or ? Lucas, en plus d'être évidemment super canon, est doux et patient et courageux et attentif. Whaouh, je suis complètement tombée sous le charme et j'avoue que c'est un vrai bonheur de naviguer entre les pages en si bonne compagnie <3 

J'aimerais que cet instant dure éternellement. 

Ce que j'aime par dessus tout dans cette histoire, c'est la relation entre Stecy et Ethan. D'ailleurs, ce n'est pas pour rien que la personne sur la couverture est justement ce dernier. J'aime le coté protecteur de ce grand frère prêt à tout pour que sa soeur ne soit plus jamais aussi vulnérable qu'elle ne l'a été. Je trouve que leur solidarité est très importante parce que c'est ensemble qu'ils avancent. L'un ne peut pas aller bien sans l'autre. Et bien qu'Ethan avance dans sa vie, surtout avec les jolis bonheurs qui ponctuent sa vie de couple avec Rose, il y a toujours ce lien qui le retient vers sa soeur. C'est aussi pourquoi je trouve géniale l'amitié qui lie Ethan et Lucas. On voit le schéma du Langage des fleurs se répéter où Lucas veillait sur sa cousine et tenait Ethan à l’œil malgré leur amitié. Cette fois c'est l'inverse et c'est agréable de voir que ces deux femmes, bien que battantes et indépendantes peuvent compter sur ces deux forces de la nature.

J'ai énormément aimé tous les liens entre Lucas et son passé. Son histoire est touchante et fait que je me suis énormément attachée à lui. Il est vraiment un homme admirable qui fait tout ce qu'il peut pour les personnes auxquelles il tient. C'est aussi cette partie de l'histoire qui m'a apporté le plus de sourires avec ses soupçons de naïveté, de candeur. 

Et enfin, il y a l'histoire de Stecy... On avait déjà eu des aperçus de son passé dans le premier tome, notamment lors de la scène où elle montre son dos à Rose mais là, on comprend vraiment l'ampleur de la situation. Stecy peut se montrer aussi bien pétillante que sur ses gardes en fonction des situations et j'ai trouvé que l'auteure avait justement très bien décrit cette difficulté de percevoir le mal-être pour les autres personnages mais aussi pour le lecteur. En effet, cela commence par des petits moments discrets où l'on se rend compte qu'elle ne va pas bien et peu à peu, la révélation de sa dépression monte en intensité sans que l'on sache quoi faire. C'est très intense et angoissant parce qu'on a juste envie d'aller dans le livre pour l'aider mais, comme les autres personnages, nous sommes impuissants. 

Erika est un auteure qui sait envoûter. Encore une fois, elle a écrit un roman que j'ai dévoré en quelques heures tellement j'étais prise dans l'histoire et attachée à ses personnages. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié le clin deuil aux héros de Pardon à travers un tableau. 
J'aime cette façon de voir la famille, un peu bancale, toujours choisie et qui s'aime plus que tout, qui se soutien dans les meilleurs moments comme les plus difficiles ; et cette envie de croire qu'ensemble, ils peuvent tout surmonter. 

Bilan

Dans le chant de l'océan, Erika nous propose une suite intense du langage des fleurs porté par un couple fort, à l'alchimie indéniable et dont la solidarité va surmonter les épreuves que la vie a mis sur leurs chemins respectifs. Avec douceur et tact, elle nous immerge dans une histoire où le passé des personnages n'a pas fini de troubler leur présent... 
Un joli message d'espoir. 







Mes chroniques sur les autres romans de l'auteure : 
 


Bonne soirée
Bisous
💛

Camille

4 commentaires:

  1. Waouh, quelle chronique ! J'ai le coeur tout retourné de l'avoir lue, merci beaucoup ♡ Tu détailles vraiment bien les choses et c'est un réel plaisir de te lire chaque fois, surtout quand tu as aimé, bien sûr ha ha !

    "Vraiment, Erika, tu les sors d'où ces book boyfriends en or ?" je ne sais pas, c'est eux ils débarquent dans ma tête et me séduisent ! Je suis faible devant eux, moi aussi...

    En tout cas, un immense merci pour ta lecture et ta chronique que j'ai adoré lire ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Erika <3 Je suis ravie que ma chronique te plaise parce qu'ai toujours une appréhension avant de poster mes avis sur tes romans sachant que cet article sera vraiment lu ^^

      Supprimer
  2. Une autre autrice que j'ai très envie de découvrir et tu n'aides pas avec cette chronique ! En revanche je pense que je commencerai avec Le Language des Fleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, celui-ci est le spin off, il faut commencer par le langage des fleurs <3

      Supprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres