(The Roosvelt #1) Le poids de l'océan, Heidi Cullinan


Date de publication : 24 mai 2017 (VO : 7 avril 2015)
Titre VO : The Roosvelt #1 Carry The Ocean 
Edition : MxM Bookmark 
Pages : 450
Genre : New Adult M/M 
Prix : 20€ en papier / 2,99€ en numérique (promo en cours) 
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Ces derniers mois, j'ai craqué comme une folle lors des OP de MxM Bookmark et il est temps que je vous présente enfin l'une de mes lectures ! 
(oui, je sais, j'avais dit que je remplissais ma liseuse pour les vacances mais j'ai été trop tentée ^^) 

Un roman sublime


Le poids de l'océan, c'est celui de l'handicap. Emmet est autiste et ce qu'il aime par dessus tout, c'est regarder la pluie qui tombe, les trains qui passent et Jeremey, avec trois e. Ce que Jeremey voudrait, c'est qu'on lui fiche la paix, qu'il puisse se rouler en boule sous sa couette et que le monde continue de tourner sans lui. 

Cela faisait de de lui quelqu'un de special : les Jeremy ordinaires n'étais pas assez bien pour avoir tous ces e.

Dès le moment où Emmet voir Jeremey, il a envie d'aller vers lui, de lui parler. Seulement voilà, il est autiste et le monde entier le regarde comme s'il était retardé. Comment Jeremey pourrait-il s'intéresser à lui ? Et pourtant, Emmet est brillant. Alors oui, il a du mal à comprendre les attitudes des gens, il se balance lorsqu'il est en colère ou tendu, il a un code vestimentaire en fonction de ce qu'il ressent mais il est d'une sensibilité extrême et se rend bien compte des commentaires des autres. A partir du moment où il est bien encadré, il est autonome et ses parents sont merveilleux pour le soutenir. Vraiment, c'est magnifique de voir cette famille si aimante et aidante. J'adore leur relation à tous les trois, ces moments où ils regardent des films en récitant les répliques par exemple. 
Malheureusement pour lui, ce n'est pas le cas de Jeremey dont la mère pense que la dépression se soigne à coup de "allez, secoue-toi !". Il est complètement seul et personne ne comprend ce qu'il ressent, pourquoi parfois la vie est trop dure, pourquoi le simple fait de rentrer dans un magasin lui donne envie de se rouler en boule par terre. Jeremey souffre de dépression et d'anxiété chronique et Emmet va le voir au delà de ces maladies. 
Contrairement à ce que l'on aurait pu penser, c'est Emmet qui va jouer le rôle du sauveur et qui va apprendre à Jeremey a ne pas seulement survivre dans le monde extérieur mais à s'y épanouir. Leur chemin ne sera pas linéaire mais semé d’embûches mais heureusement, de belles personnes seront là pour leur venir en aide dans leur cheminement. 

Souviens toi, avoir une crise de panique n'est pas un échec, et ne pas en avoir n'est pas un succès. Le succès, c'est ne de pas laisser les crises de panique te gâcher la vie.

Cette histoire est juste magnifique, un vrai concentré d'amour, une leçon de vie où deux héros blessés vont se soutenir mutuellement, vont vivre une relation épanouie non pas malgré ce qu'ils sont mais avec leurs histoires et leurs handicaps. 

C'est un roman qui m'a fait sourire, qui m'a émue aux larmes et qui m'a donné des envies de révoltes contre certaines personnes (les parents de Jeremy notamment !!).
La manière dont l'auteure traite l'anxiété est d'une justesse parfaite. J'ai été vraiment touchée par ses mots qui ont fait écho en moi comme jamais, cette peur, ce blocage face à l'inconnu est traité avec beaucoup de finesse et réel. 

Bilan

Ce roman m'a fait un peu penser à Ethan qui aimait Carter avec deux héros pas tout à fait fonctionnels qui pourtant, vont nous faire vibrer par la pureté de leurs sentiments, par la véracité de leur amour, par la naïveté touchante de leurs mots. 
C'est un beau roman pour ouvrir les yeux sur tous les amours... 






Bonne soirée
Bisous
💛

Camille

2 commentaires:

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres