(International Guy #1) Paris, Audrey Carlan


Date de publication : 12 juillet 2018 (VO : 10 juillet 2018)
Titre VO : 
Edition : Hugo New Romance 
Pages : 158
Genre : Erotique 
Prix : 9,95€ en papier / disponible à l'emprunt en numérique
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Après Calendar Girl, Audrey Carlan se lance dans une nouvelle série et ma curiosité a eu le dessus, j'ai voulu découvrir ce qu'elle nous réserve.
Comme l'année dernière, Hugo New Romance va nous publier un tome tous les mois mais cette fois, il n'y a pas la possibilité d'aller découvrir la fin avant tout le monde en VO. En effet, pour le moment, seuls les trois premiers tomes sont disponibles ! Si le rythme des sorties VO est un peu aléatoire, les 12 tomes de International Guy sortirons également de manière échelonnée jusqu'au mois de février. 

Un héros au haut potentiel


Dans ce premier tome, nous faisons la rencontre de Parker Ellis, la tête pensante fondatrice de International Guy, un société de coaching pour femme. Lui et ses deux meilleurs amis, Bo et Royce travaillent au service des femmes, pour les aider à s'affirmer, prendre confiance en elles...
Leur première cliente est Sophie, une jeune française qui vient d'hériter de la société de son père. Pour être bien prise au sérieux par l'ensemble de son équipe, elle va faire appel à Parker et ses collègues. 

Paris est magnifique au printemps. Et ce n'est pas un cliché. 

Femmes, argent, pouvoir... Parker est le stéréotype de l'homme sûr de lui qui est persuadé que de pauvres petites femmes perdues ont besoin de lui pour s'épanouir... Ca fait grincer des dents, non ? Et bien pourtant, j'ai trouvé qu'il avait un vrai respect de la femme qui m'a franchement plu ! Alors oui, Parker est du genre rentre-dedans mais à aucun moment, il ne met Sophie mal à l'aise. 
On est plus dans un roman érotique qu'une romance. En effet, pas de sentiments amoureux entre le Dream Maker et la jolie française mais une belle amitié, une attirance réciproque et une irrésistible alchimie. 

En fait, ce qui m'a le plus gênée dans cette histoire, c'est la construction temporelle. A peine arrivés, les trois hommes transforment Sophie en deux temps trois mouvements et en trois jours, ce n'est déjà plus la même personne. Mouais. J'ai eu du mal à m'y retrouver, et j'ai aussi trouvé que les deux héros se sautent dessus bien trop vite (mais bon, ils n'ont que 150 pages en même temps ^^). 

Et en 150 pages, il s'en passe des choses : on découvre Parker, ses collègues, l'historique de leur entreprise ; on métamorphose Sophie ; on parle d'amitié, de harcèlement... On n'a pas le temps de s'ennuyer. Les pages se tournent toutes seules et, sans vraiment être captivée par cette histoire, j'ai envie d'avancer. 

L'auteure nous a prévenues, il y aura du sexe dans chaque tome mais j'espère que ça restera quand même assez sobre. Les scènes hot à outrance de Calendar Girl m'avaient un peu exaspérée et j'espère qu'avec sa nouvelle série, l'auteure saura mieux doser. Pour le moment, je n'ai pas été gênée et puisque je me suis lancée dans les comparaisons, je dirais que j'ai bien plus apprécié Parker à Mia donc il y a matière à faire une série sympa. 
D'autant plus que les dernières pages laissent présager une jolie suite... 

Bilan


Je suis partagée pour ce premier tome...
J'ai aimé que les bases soient posées, que l'on découvre les héros et leur façon de travailler. Malgré son coté arrogant, j'ai plutôt bien apprécié Parker et sa vision respectueuse de la femme. J'ai malheureusement eu beaucoup de mal avec la façon dont l'auteure gérait le temps et tout allait trop vite. 
Néanmoins, je ressens à la fin de ce premier tome, la même chose qu'à la fin de chaque tome de Calendar Girl : une irrésistible envie de lire la suite ! 
Et ça tome bien puisque le premier et le second tome ont la même date de sortie ! 



Mes chroniques sur les autres romans de l'auteure : 
 
   
 


Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres