La fille qui n'existait pas, Natalie C. Anderson


Date de publication : 1er mars 2018 (VO : 2017)
Titre VO : City of Saints and Thieves
Edition : PKJ
Pages : 405
Genre : Young Adult 
Prix : 17,90€ en papier / 12,99€ en numérique
Lien d'achat : Amazon 

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Je suis contente de vous présenter enfin ma chronique sur La fille qui n'existait pas, publié chez Pocket Jeunesse. Je l'ai lu la semaine dernière et depuis trois-quatre jours, je me creusais la tête, pour essayer de vous démontrer, au mieux, à quel point j'ai aimé cette histoire ! 

Entre Young Adult et Thriller 


La fille qui n'existait pas démarre sur les chapeaux de roues ! Tina est en train de rentrer en douce dans une riche maison kényane dans le but d'aider les Goondas, un gang local,à pirater à distance un ordinateur portable. Tout se déroule sans accro jusqu'au moment où, alors qu'elle est deux doigts de toucher le but, elle entend le "clic" caractéristique d'un revolver pressé contre sa nuque. 
C'est alors qu'on apprend que si Tina a voulu faire partie de cette mission, ce n'est pas juste parce qu'elle est une voleuse hors pair, mais parce que Greyhill, le propriétaire de cette maison a assassiné sa mère il y a des années et que la jeune fille veut se venger. Par chance, celui qui la tient en joue n'est pas un membre de la sécurité mais Michael, le fils de Greyhill, son ami d'enfance. 
Parce qu'elle est bien obligée de lui dévoiler ses plans, du moins en partie, Michael lui propose un marché : s'il arrive à prouver que son père n'a pas tué la mère de Tina, elle s'engage à ne pas dévoiler à la presse les données piratées sur l'ordinateur. Tina prend alors sur elle de jouer les agents doubles... 

Règle numéro un : un voleur ne doit pas exister. 
Tina et Michael vont alors repartir à la chasse au passé pour comprendre enfin ce qui s'est passé cette fameuse nuit que les caméras de surveillance n'ont pas pu révéler. Et puis ils vont de rappeler un peu leur enfance aussi, ces moments où ils étaient si proches qu'ils ont eu la même cicatrice sur le bras. Ils vont se lancer dans une aventure dangereuse accompagné par Skippy, celui qui ressemble le plus à ce que Tina pourrait appeler un ami, un voyage où les secrets vont exploser. 
Le rythme est bien soutenu avec beaucoup de révélations et de retournements de situation. Tina est narratrice et j'ai aimé suivre cette histoire à travers ses yeux, dans sa tête où tout est si compliqué. 

J'ai trouvé que l'auteure dépeignait extrêmement bien l'univers dans lequel baigne nos héros. Elle a travaillé 10 dans une ONG en Afrique avec des réfugiés et on sent bien qu'elle connait son sujet. Cependant, à aucun moment, je n'ai senti de lourdeur. Elle ne fait pas étalage de ses connaissances mais s'en sert pour créer une intrigue pointue et des dépaysements certains. Entre le Kenya, la traversée des frontières en camion de bananes, le village de son enfance... Malgré la pauvreté, le manque de technologie, les images décrites par l'auteure sont belles. J'avais l'impression de voir les couleurs... 
Néanmoins, ça fait mal au cœur de lire qu'en 2018, certaines régions de notre monde sont encore ainsi gouvernées par des milices, où règne quelque chose qui s'approche de la loi du Talion. 

J'ai toutes ces règles en tête et je me comporte comme une je-sais-tout mais eux ont compris qu'en vrai je suis paumée. 

Le trio formé par Tina, Skinny et Michael est génial. Ils sont complètement opposés mais forment une super équipe, bien complémentaire. Entre la voleuse calculatrice et déterminée, le geek un peu froussard mais très extraverti et le fils de riche intelligent, bien que très protégé, ils vont apprendre à avoir confiance les uns dans les autres. Parce que seuls, ils ne peuvent pas s'en sortir. Ils vont être confrontés à beaucoup d’épreuves : ma misère des réfugiés, des villages contrôles par les milices, les gangs organisés dont les chefs sont aveuglés par l'appart de l'argent. 
Dans cette histoire, il n'est pas toujours facile de savoir qui sont les gentils et qui sont les méchants. Peut-être, d'ailleurs, que tout n'est pas forcément tout noir ou tout blanc et que dans ces nuances de gris, nos héros vont trouver des alliés inattendus. 

J'ai aimé ce voyage avec eux, ce voyage à travers l'Afrique mais aussi dans le passé de Tina et surtout dans le passé de sa mère, une femme courageuse qui a été détruite par la guerre. 

Bilan


La fille qui n'existait pas est un roman vraiment original qui mélange parfaitement le Young Adult et thriller. Dans cette histoire, on accompagne une ado un peu paumée qui veut venger la mort de sa mère mais dont le chemin est semé d’embûches. En cherchant la confirmation de identité de celui qui a assassiné sa mère, Tina va faire de nombreuses découvertes et nomment, le fait qu'elle existe bien aux yeux de ses amis. 
J'ai vraiment aimé l'univers dans lequel se déroule cette intrigue haletante et pleine de rebondissements ! Et surtout, j'ai adoré nos trois personnages principaux, leurs différences mais surtout leur amitié. 






Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

8 commentaires:

  1. J'attendais avec impatience les premiers avis. Il me tente vraiment bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré ! Je ne m'y attendais pas <3

      Supprimer
  2. J'étais pas mal intriguée par ce roman et je dois dire que tu le vends bien ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'attendais pas à autant aimer cette histoire !
      C'est vraiment top !

      Supprimer
  3. Tu le vends vraiment bien et même si je suis pas fan de la couverture, je pense tenter la lecture "prochainement" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus je la regarde, plus je l'aime cette couverture. Les couleurs sont vraiment belles !

      Supprimer
  4. Je suis contente que tu ai aimé, ce roman est tellement génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était vraiment une super bonne surprise !

      Supprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres