Autoboyographie, Christina Lauren


Date de publication : 12 avril 2018 (VO : 21 septembre 2017)
Titre VO : Autoboyography
Edition : Hugo New Way
Pages : 395
Genre : Young Adult, M/M 
Prix : 17€ en papier / 6,99€ en numérique
Lien d'achat : Amazon

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Ce livre est une des sorties de l'année que j'attendais le plus ! J'avais d'abord craqué sur la couverture tellement jolie mais c'est véritablement le résumé qui m'a donné envie...
En revanche, j'avais déjà lu un livre de ce duo d'auteures et je n'avais pas franchement aimé, du coup, j'avais une petite appréhension. Bon, je vous annonce tout de suite la couleur : j'ai eu un énorme coup de cœur phénoménal pour ce roman ! 

Une vraie pépite ! 


Lorsqu'il habitait en Californie, Tanner Scott était ouvertement bi. Sa famille est formidable, très ouverte et le soutien du mieux possible. Seulement voilà, il y a trois ans, ils ont emménagé à Provo, une ville dans le fin fond de l'Utah dont 90% de la population est de religion Mormone. Tanner est donc sagement retourné dans son placard, est sorti avec quelques filles et s'est mis à attendre avec impatience son départ pour l'université. 
Et puis sa meilleure amie Autumn lui a proposé de s'inscrire au séminaire (comprendre : l'a forcé à s'inscrire), le cours au cours duquel il faut écrire un livre en un semestre... C'est là qu'il a rencontré Sebastian, leur tuteur, celui qui a suivi le cours l'année dernière et dont le livre était si bon qu'il a été publié par une maison d'édition New-yorkaise. Dès le moment où leurs regards se croisent, Tanner est conscient qu'il y a quelque chose de spécial qui se passe et sans vraiment le vouloir, son livre s'écrit tout seul : il va raconter ce que ça fait de tomber amoureux de Sebastian

Son rire est en train de devenir le son que je préfère au monde. 

Le soucis, c'est que nous sommes dans une petite ville mormone et que Sebastian est au cœur de cette communauté. Il est très impliqué dans son église et il est même le fils de l’évêque de la ville. Le parcours des deux garçons va donc être particulièrement semé d’embûches. 
D'abord, il y a la famille de Tanner qui est très hostile aux mormons et qui redoute que leur fils se fasse briser le cœur en fonçant dans une relation perdue d'avance.
Et de l'autre coté, il y a Sebastian qui lutte contre ce qu'il ressent, s'en remet à ses croyances et redoute la réaction de ses parents s'ils venaient à apprendre ce qu'il ressent. 
J'ai beaucoup aimé la manière dont la mère de Tanner pose les choses : si Sebastian est vraiment attiré par Tanner, il y a peu de chance pour que sa famille le soutienne et dans ce cas, il devra faire un choix : Tanner ou sa famille, son identité ou son église. 

Aller à l'église c'est un choix. Etre bisexuel, c'est une identité. 

J'ai aimé la manière dont les auteures ont présenté la religion à travers les différents personnages. Du coté de la mère de Tanner il y a beaucoup de colère et de rejet alors que Sebastian montre à quel point sa foi l’apaise et même le conforte dans ses choix et ce qu'il est. Et puis Tanner est curieux...
Au final, ce n'est pas après la religion que l'on est en colère en lisant ce roman mais après la fermeture d'esprit de certains de ses membres, et notamment la famille de Sebastian. Je trouve ça tellement révoltant de faire passer des idées avant sa famille... Franchement, je ne comprends pas. 
Et de l'autre coté, il y a la famille de Tan qui distribue des Stickers pour coller sur les voitures ^^ Ils sont tellement adorables ! Ils rigolent tout le temps, s'entraident... J'adore voir ce genre de familles dans les romans. Et coté soutien, il ne faut pas oublier Autumn qui est quand même au top ! Elle et Tanner ont une amitié ultra fusionnelle et vraiment touchante. La manière dont tous les deux sont atteints quand ils sont en froid est adorable. 
Quand on voit tout ça, on se rend aussi compte que malgré sa communauté, Sebastian est vraiment seul parce que s'il est très entouré, il n'y a personne d'assez proche de lui pour qu'il puisse s'ouvrir... C'est assez déprimant de voir tout ce monde mais qui ne compte pas tant que ça quand il y a vraiment quelque chose d'important...  Ces familles parfaites qui posent des conditions sur leur amour... 

C'est un livre qui est magnifiquement écrit avec un jeu de narration très réussi. Autoboyographie, ce n'est pas que le titre de ce roman, c'est le livre qu'écrit Tanner, c'est la violence des sentiments qu'il ressent envers Sebastian et qu'il couche sur le papier parce qu'il ne peut en parler à personne, c'est une histoire d'amour intense dont on redoute la fin. 

Bilan


J'ai adoré ma lecture de la première à la dernière ligne ! J'ai adoré les personnages principaux, la famille de Tanner, la manière dont était traitée l'homosexualité, la religion... J'ai trouvé que les sentiments étaient magnifiquement retranscrits, à tel point que j'en ai eu les larmes aux yeux plus d'une fois et des frissons dans les bras. J'ai souris niaisement par moments et j'ai tremblé en redoutant l'issue de l'histoire.
C'est un roman Merveilleux, vraiment. Un roman que je place tout en haut sur le podium de mes coups de cœurs à relire indéfiniment, aux cotés d'Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers... 






Une chronique sur un autre roman des auteures : 


Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

10 commentaires:

  1. J'ajoute de suite ce livre à ma wish list, ta chronique est... Wahou !! L'histoire pourrait bien me bouleverser... Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me fait plaisir !! Je voulais qu'on ressente dans ma chronique à quel point j'ai aimé !!

      Supprimer
  2. Tu m'as donné envie de découvrir ce roman ; ta chronique est superbe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !! Ca me fait plaisir parce que cette chronique me tenait vraiment à coeur !

      Supprimer
  3. J'ai hâte de le lire ! Mais je me demande si je vais pas lire la VF comme ça je le lirai plus rapidement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis le !! Il va te plaire, c'est sur !

      Supprimer
  4. Tu m'as donné envie de le lire, alors hop dans la WL et si il croise ma route je le prends :)

    RépondreSupprimer
  5. Il me tarde vraiment de le lire celui la, je me le suis pris cette semaine ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture ! Je l'ai tellement aimé <3 <3 <3

      Supprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres