Premières lignes #1



Bonjour, 
J’inaugure aujourd’hui un nouveau rendez-vous ! Je vous en avais parlé dans mes envies pour le blog en 2018 et on retrouvera tous les dimanches Les premières lignes, un rendez-vous hebdomadaire que j'ai découvert sur le blog d'Olivia, La couleur des mots
C'est Aurélia qui l'a mis en place sur La lecturothèque et qui s'occupe de gérer les liens des participants. L’intérêt, c'est de présenter un livre au choix, à travers ses premières lignes... Il n'y a aucune contrainte quant au choix du livre, qu'on l'ai lu ou qu'on prévoit de le faire, il suffit de porter notre choix sur lui... 


Comme c'est mon premier "Premières lignes", j'ai eu envie de choisir un livre important à mes yeux, non, LE livre le plus important à mes yeux ^^ 

Mr et Mrs Dursley, qui habitaient au 4, Privet Drive, avaient toujours affirmé avec la plus grande fierté qu'ils étaient parfaitement normaux, merci pour eux. Jamais personne n'aurait pu imaginer qu'ils puissent se trouver impliquer dans quoi que se soit d'étrange ou de mystérieux. Ils n'avaient pas de temps à perdre avec des sornettes. 
Mr Dursley dirigeait la Grunnings, une entreprise qui fabriquait des perceuses. C'était un homme grand et massif, qui n'avait pratiquement pas de cou, mais possédait en revanche une moustache de belle taille. Mrs Dursley, quant à elle, était mince et blonde et disposait d'un cou deux fois plus long que la moyenne, ce qui lui était fort utile pour espionner ses voisins en regardant par-dessus les clôtures des jardins. Les Dursley avaient un petit garçon prénommé Dudley et c'était à leurs yeux le plus bel enfant du monde. 
Les Dursley avaient tout ce qu'ils voulaient. La seule chose indésirable qu'ils possédaient, c'était un secret dont ils craignaient plus que tout qu'on le découvre un jour. Si jamais quiconque venait à entendre parler des Potter, ils étaient convaincus qu'ils ne s'en remettraient pas.  

Je pense que vous avez tous reconnu mon extrait, non ? 

Pour ce premier choix, je ne pouvais prendre un autre livre parce que ces premières lignes, à chaque fois que je les lis, j'ai l'impression que la Terre arrête de tourner, que le monde s'éteint et que je tombe dans mon livre. Je relis Harry Potter à l'école des sorciers tous les ans et à chaque fois, c'est un peu comme la première fois. C'est comme si je retrouvais des amis, comme si je retrouvais ma maison. 
Ces premières lignes me touchent parce que je sais qu'elles sont la promesse d'une aventure hors du commun...



Et vous ? Aussi accro que moi à cet univers ? 

Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

4 commentaires:

  1. Ahhhhh quel extrait <3 Que de beaux souvenirs, j'aime tellement HP *-* !!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je sais pas pourquoi mais j'avais le sentiment que tu choisirais ce livre😊
    J'aime beaucoup cette nouvelle chronique
    Gros bisous manon

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres