Le jeu du chat et de la souris, Setona Mizushiro



Date de publication : (VO : )
Edition : Azuka / Kazé
Pages : environ 192 
Genre : Yaoi

~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

Vous commencez à connaitre mon amour pour le M/M, non ? Et puis pour les shojo ? 
Du coup, j'ai décidé de combiner les deux et d'essayer le Yaoi ! 

Une relation complexe


En fait, j'ai décidé d'acheter ce manga suite à des avis, lus sur internet, mais je n'avais même pas vraiment lu le résumé. Je ne n'ai fait que lorsque mes livres sont arrivés chez moi et le moins que l'on puisse dire c'est que j'ai été surprise par le plot de départ...

Kyoïchi est un homme marié qui a tendance à aller régulièrement voir ailleurs. Fatiguée, sa femme décide d'embaucher un détective pour le prendre en flagrant délit. Le détective en question, c'est Imagasé, un ancien camarade de classe de Kyoïchi, qui est aussi secrètement amoureux de lui depuis des années. Du coup, il ne va pas dénoncer son ami mais plutôt lui proposer un accord : Il ne dira rien, en échange de quelques moments d'intimité...

"Imagasé... Tu m'effraies". 

Ce que j'ai particulièrement aimé dans la relation entre ces deux hommes, c'est que celui qui "domine" la relation, n'est pas celui à qui j'aurais pensé d'entrée de jeu. Je veux dire, c'est quand même Imagasé qui a fait du chantage à Kyoïchi à la base, et pourtant, c'est ce dernier qui mène la danse. On voit qu'Imagasé est très amoureux et pourtant, il est comme sur un fil, conscient que celui qu'il aime n'est pas prêt du tout à avoir une relation ouverte avec un homme et qu'il n'est là que pour un temps. 
Au final, j'étais assez triste pour Imagasé la plupart du temps parce qu'il est tellement amoureux de Kyoïchi qu'il est prêt à tout accepter de sa part : ses hésitations, ses retours en arrière, ses réflexions, ses flirts avec des femmes... Il est vraiment dans une mauvaise position et ça me faisait beaucoup de peine. J'avais juste envie qu'il l'envoie balader puisque apparemment, Kyoïchi  est incapable d'apprécier ce qu'il a sous les yeux. 

J'aurais tendance à dire que le premier tome se suffit à lui-même parce que déjà là, Kyoïchi  se pose beaucoup de questions, hésite et ne réalise qu'il tient à Imagasé que lorsque celui-ci n'est plus dans les parages. Cependant, le deuxième tome apporte plus de profondeur dans leurs sentiments. Kyoïchi est  peut-être prêt à se laisser aller entre les bras d'Imagasé mais certainement pas à avoir une relation ouverte avec lui et là encore, les deux hommes vont avoir du mal à avancer. 
J'ai vraiment trouvé que tout ce jeu de chat et de souris est très bien tourné. Je me suis attachée à eux et surtout au pauvre Imagasé parce que honnêtement, Kyoïchi  m'a énervée plus d'une fois et j'étais bien contente quand il piquait enfin de petites crises de jalousie ! 

Je termine ma chronique en précisant que la petite mention "Réservé aux adultes" sur la couvertures, ce n'est pas juste pour faire joli et que c'est un manga très explicite au niveau des dialogues et des dessins. Ce n'est clairement pas à mettre dans les mains des plus jeunes ^^ Après, ce n'est pas non plus utilisé à l'excès et ce coté "cru" reflète bien certains moments de la relation entre nos deux héros. 


Bilan


J'ai passé un très bon moment de lecture entre les pages du Jeu du chat et de la souris. J'ai trouvé que les sentiments complexes et parfois contradictoires des personnages étaient vraiment bien exprimés. On ressent tout l'amour d'Imagasé et la torture interne de Kyoïchi  qui est incapable de savoir ce qu'il veut ou du moins de se l'admettre. C'est une vraie belle histoire qui commence de façon un peu tordue, il faut le dire ^^ Mais je l'ai terminé avec un grand sourire aux lèvres.
Je pense, d'ailleurs, que c'est une série que je relirai de temps en temps. 






Bonne journée 
Bisous
💛

Camille

6 commentaires:

  1. J'aime beaucoup tout ce que fait Setona Mizushiro.
    L'infirmerie après les cours est un petit modèle sur la découverte de son identité sexuelle à l'adolescence, Le jeu du chat et de la souris est un manga que j'adore relire mais celui que je préfère c'est un de ses tous premiers, X-Day, qui m'avait énormément touchée d'un point de vue psychologique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces conseils !!!

      Supprimer
    2. Après, c'est un style graphique très particulier quand même et même si j'adore tout ce qu'elle écrit, je n'aime pas vraiment ses dessins ^^.

      Si du cherches du yaoi "soft", qui tire un peu vers le shojo, y a d'autres incontournables. Seule la fleur sait ou Seven Days, c'est vraiment à lire, je les recommande les yeux fermés (en gros, tout ce que fait Rihito Takarai, à part 10 count sur lequel je suis assez réservée).

      Supprimer
    3. Après, c'est un style assez particulier, si j'aime ce qu'elle écrit, je ne suis pas une grande fan de son dessin ^^.

      Si tu cherches du yaoi "soft", qui tire un peu sur le shojo, je peux te recommander Seule la fleur sait ou Seven days, c'est vraiment à lire (comme tout ce que fait Rihito Takarai en règle générale, à part 10 count sur lequel je suis très réservée).

      Supprimer
  2. Oh c'est un chouette yaoi, du moins il me tente beaucoup donc je l'ajoute à ma pal haha

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres