A l'ombre de nos secrets, Lily Haime



Titre : A l'ombre de nos secrets
Auteur : Lily Haime
Date de publication : 12 avril 2017
Éditions : Milady Collection Emma / Slash
Pages : 512
Genre : Romance Historique M/M



~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~


Je vous ai déjà dit que Lily Haime était en passe de devenir mon auteure préférée après seulement deux lectures. Et bien ce troisième livre ne fait que confirmer la tendance... 


Une romance historique différente, remplie d'amour, d’amitié, d'espoir... 

Cette histoire, j'avoue qu'elle m'a tentée dès que j'ai lu le résumé, néanmoins, j'avais bien trop peur de lire une histoire larmoyante, trop triste pour mon petit cœur de midinette. Comment vous dire que j'étais loin de savoir que cette histoire, si intense, deviendrait un de mes plus beaux coups de cœur de l'année ? (Je précise que je ne connaissais pas l'auteure lorsque j'ai acheté ce livre mais que j'ai lu deux de ses autres romans entre temps). 
Cette histoire, elle commence en 1941, en France, à La Jale, près de Bordeaux, lorsqu'Engel, un soldat allemand débarque dans la ferme où habite Julien

J'ai particulièrement aimé la complexité des personnages. Lily Haime n'a pas fait dans le stéréotype. Elle a écrit deux personnages qui se balancent, constamment sur un fil. Julien n'a pas choisi de rejoindre la résistance dès le début de la guerre pour des convictions politiques. Non, il ne voulait qu'aider et soutenir sa famille et ses amis. C'est quand ces derniers, devenus résistants, l'ont sollicité, qu'il est devenu plus boderline. Quant à Engel, c'est le fils de deux amoureux de la culture, qui chérissaient la liberté d’expression. Pas étonnant qu'ils furent parmi les premiers exécutés, chose qu'il n'a appris qu'après avoir rejoint les nazis. Il n'a jamais cru en leurs idées mais a toujours été un soldat exemplaire. Toujours, jusqu'à ce qu'il rencontre Julien. Jusqu'à ce qu'il décide d'aider ses amis. 

Qu'est-ce qui était le plus grave ? Qu'il soit un homme, ou qu'il soit allemand ? 

J'ai aimé cette écriture vive et rapide. Les chapitres sont brefs si bien que j'étais aussi bien tentée de m'arrêter quand j'avais besoin de faire une petite pause émotionnelle que d’enchaîner en mode "juste un chapitre de plus, et encore un, et encore un". 
On avance rapidement dans les différentes étapes de l'histoire, si tant est que l'on puisse dire que quatre ans, en 512 pages, c'est "rapide" et j'étais divisée pendante toute ma lecture. D'un coté, je voulais que l'on avance pour que cette maudite guerre se termine et de l'autre, j'avais tellement peur qu'il arrive quelque chose à l'un ou l'autre des personnages (mais bon, comme l'un des deux est le narrateur, j'avais surtout peur pour l'autre ^^) que je voulais comme stopper le temps pour savourer, avec eux, leurs moments de bonheur. Parce qu'il milieu de cette guerre qui fit tant de morts, Julien et Engel vont se soutenir et s'aimer corps et âme. Alors que la France se divise entre résistants et collabos, Julien va chercher un juste milieu, une place où il pourra aider les français et aimer un allemand, rien qu'un, Engel, le beau soldat aux yeux turquoise


J'aimais ça. Lorsqu'il souriait, il n'avait plus rien d'un soldat. 

J'ai trouvé que le personnage principal était un peu différent des autres personnages que j'ai pu rencontrer dans les deux autres romans de l'auteure. Habituellement, Lily Haime met en scène un héros fier de ce qu'il est, fier de son homosexualité, de sa différence. Ici, nous sommes en 1941, l'homosexualité est interdite, considérée comme une maladie et Julien pense sincèrement qu'il y a quelque chose de mauvais en lui. On inverse un peu les choses parce que cette fois, c'est le second héros qui est sûr de lui, qui va amener notre personnage principal à s'accepter, à s'aimer comme il est. Les passages où il se remet en question, où il se rappelle être allé dans une clinique pour se faire soigner sont une torture à lire, tandis que les premiers moments de rapprochement entre les deux hommes sont si beaux. Si Julien a l'impression que sa maladie, "ses vieux démons" sont de retours lorsqu'il se trouve à proximité d'Engel, il n'a plus vraiment envie de lutter parce que tout semble naturel en fin de compte. 


J’avais l'impression d'être guéri. Je ne me sentais plus condamné. Je regardais Engel et je refusais de voir en lui le symptôme d'une quelconque maladie. 

Il faut dire qu'Engel et Julien sont à la fois semblables et tellement complémentaires. Chacun leur tour, ils tombent dans des moments noirs, des moments où l'on a l'impression que la colère et le désespoir prennent le dessus. Que ce soit lorsque Engel se retrouve au front ou lorsque Julien voit les siens mourir, il y en a toujours un pour sauver l'autre, pour le ramener à la surface, pour le convaincre que tout n'est pas fini, qu'il reste des vivants et qu'il faut se battre pour eux. Leur relation est passionnelle et tellement positive. On est clairement dans le genre de relation où chacun arrive à faire ressortir le meilleur de l'autre.
Tous ces passages sont intenses et bien écrits, j'ai trouvé que Lily Haime arrivait vraiment à faire ressortir tous les dilemmes des soldats, leur mal-être et leur culpabilité du survivant. 


Rester en vie était parfois bien plus difficile.

Je ne peux pas terminer ma chronique sans parler des autres, des personnages secondaires sans laquelle cette histoire ne serait pas complète. Ces personnes contre lesquelles j'ai été tellement en colère par moments, ces personnages qui m'ont émue, qui m'ont brisé le coeur, mais aussi pour lesquels j'ai été tellement fière. Louis, Rémi, Blanche, Frances, Jeanne, François, tante Rose et tous les autres... 


Bilan

J'ai passé toute une semaine avec À l'ombre de nos secrets de Lily Haime et je dois dire qu'à nouveau, j'ai eu un coup de cœur pour la plume de cette auteure formidable, pour les personnages si complexes et touchants, pour cette histoire qui ne peut que transpercer le cœur. En plein milieu d'une des époques les plus horribles qui soient, l'auteure a écrit une histoire douce où triomphe l'amour et l'amitié. 
Une histoire que j'ai terminé avec des larmes plein les yeux mais un grand sourire aux lèvres...




Ma chronique sur un autre roman de l'auteure :  



Bonne journée
Bisous
💛




Camille

2 commentaires:

  1. Mon préféré de Lily Haime! Franchement, je pensais que Déferlante resterais mon préféré car il y a tout mon univers dedans mais A l'ombre de nos secrets m'a tellement bouleversé qu'il a pris la première place. Et pourtant, je m'étais dit que je ne le lirais peut-être pas vu le thème. Heureusement que je ne me suis pas écouté! Je l'ai refermé en larmes et au jour d'aujourd'hui, je n'ai toujours pas réussie à écrire de chronique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, je crois que j'ai quand même préféré la déferlante...
      Moi aussi j'ai failli ne jamais le lire parce que je n'aime pas les livres historiques normalement...

      Supprimer

Un petit commentaire me fait toujours très plaisir ♥

Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

Toutes les maisons d'édition :  
Tous les genres:  

Tous les genres