Retrouvez-moi aussi sur...

24 décembre 2016

Désolée, je suis attendue, Agnès Martin-Lugand


Titre : Désolée, je suis attendue
Auteur : Agnès Martin-Lugand
Date de publication : 14 avril 2016
Éditions : Michel Lafon
Pages : 376


~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~


Je suis très contente d'annoncer à travers la chronique de ce livre que je débute un partenariat avec Michel Lafon ! Et comme tous les petits nouveaux, Camille m'a demandé de choisir pour commencer, le livre Michel Lafon, publié en 2016 qui me faisait le plus envie et je vous avoue que je n'ai pas hésité un seul instant avant de demander Désolée, je suis attendue ! Il faut dire que ça fait un sacré bout de temps que j'ai envie de découvrir l'auteure et je peux vous dire d'entrée de jeu  que je n'ai pas du tout été déçue.




Quand la vie choisi pour nous... 


Il y a 10 ans, Yaël ne pensait qu'à jouer les stagiaires planquées avec pour seul objectif de retrouver ses amis Jeanne, Cédric, Alice, Adrien et surtout Marc au bar. C'était lorsqu'elle imaginait encore voyager, visiter le monde, s'amuser et faire la fête jusqu'à pas d'heure.
10 ans plus tard, on est loin de trouver la même personne. Celle qui ne jurait que pas des baskets collectionne maintenant les Louboutin, celle qui se satisfaisait de son stage photocopie est devenue un requin qui bosse plus de 10 heures par jour, celle qui voulait voyager ne sait même plus ce qu'est un weekend. Voir ses amis relève désormais de la corvée, Yaël ne sais plus rien faire d'autre que son travail et ça lui plait. Elle aime ça, vraiment. Elle aime la satisfaction de voir les clients contents de son travail, décrocher de nouveaux contrats, être toujours au taquet pour répondre à telle ou telle demande. Et son rêve est à deux doigts de se concrétiser, elle va bientôt passer partenaire ! Elle redouble alors d'efforts et craque... Son boss lui impose alors 3 semaines de vacances. Des quoi ? Yaël n'a pas pris un jour de congé en plus de 4 ans. Et la voilà qui part à Lourmarin avec ses amis et leurs enfants.

Au fil des pages on découvre peu à peu les raisons de la transformation de Yaël, le traumatisme qui l'a transformé en ce requin, les raisons des barrières qu'elles s'est construites. Et avec elle, on va voir les fondations de ces barrières, se fissurer, se craqueler... Yaël qui ne sais plus s'ouvrir aux autres et s'amuser va se replonger un peu dans le passé et comprendre les choix qu'elle à fait. Mais le trucs, c'est aussi qu'il y a pas mal de choses qui lui sont tombés dessus et qu'elle n'en a pas eu tant que ça devant elle des choix. Elle ne s'attendait pas à travailler juste après son diplôme et voilà qu'elle décroche un travail sans même avoir à chercher et petit à petit, elle va se faire une place dans l'entreprise et gravir les échelons sans s'en rendre compte.
J'ai trouvé que c'était vraiment très réaliste parce que même si suis très loin d'être carriériste, j'ai accepté des propositions parce qu'elles venaient, sans me poser et me demander si j'avais vraiment envie de le faire. Avec le recul je me dis que je n'aurais probablement pas du faire ce choix mais Yaël, elle ne se pose même pas la question parce qu'en travaillant jusqu'à l’épuisement, elle n'a pas le temps de penser à autre chose. Elle ne pense plus à celui de leur groupe d'amis qui n'en fait plus partie. 

Ma gorge se serra ; quel supplice de les voir s'amuser, être détendus les uns avec les autres, sans me sentir capable de participer à ce bonheur, je ne savais plus comment c'était, ni comment faire.

J'ai trouvé toute cette histoire très juste. Yaël ne va pas, grâce à un déclic, redevenir l'insouciante qu'elle était mais va y aller par petits pas. Ses amis va l'aider même s'ils ne savent pas toujours comment s'y prendre...
Il y a des moments où Yaël se rend compte que ça fait du bien de passer du temps sans avoir la pression constamment mais ce n'est vraiment pas évidement pour elle. Sa remise en question va prendre du temps, heureusement que tous ses amis sont là pour la soutenir (ou lui mettre une claque si besoin pour la secouer).

- Et la modernité, le GPS ? le charriai-je. Ca ne te parle pas du tout ? 
- Je préfère me perdre et ne pas avoir de fil à la patte. 
Tout le contraire de moi. Ca doit être reposant de vivre comme ça.

J'ai particulièrement aimé le fait qu'une vie plus saine et équilibrée ne rime pas avec une démission sur un coup de tête pour une nouvelle vie Yaël ne décide pas un jour de tout plaquer pour devenir artiste comme dans beaucoup de livre feel good. C'est d'ailleurs un truc qui m'agace dans ce genre de livre, comme si on ne pouvait être épanouis que si on devenait artiste... Le fait que la "thérapie" de Yaël se fasse à coup de rosé et de barbecue est nettement plus crédible à mes yeux ^^ Elle va réapprendre à profiter ce tout ce qui ne touche pas directement à son travail mais aussi y découvrir un nouveau monde comme ses collègues qu'elle a toujours snobé et qui ne sont, contre toute attente, pas si dénués d’intérêts lorsqu'on se décide de passer quelques minutes avec eux.



Bilan

J'ai beaucoup aimé ce roman, très bien écrit, très juste, très touchant (il m'a arraché quelques larmes sur la fin). J'ai été embarquée dans la folle vie de Yaël et j'ai fini par m'attacher à ce personnage aux abords si froids. 
C'est un bel exemple de changement de vie, pas radical mais par petits pas. Comment on peut concilier un travail chronophage qui nous plait avec une vie à coté. 
C'est un très beau roman qui m'a complètement happée et j'ai ressenti le même apaisement que Yaël au fil des pages. 
J'ai très envie de découvrir d'autres romans de l'auteure et notamment Entre mes mains le bonheurs se faufile étant donné qu'on retrouve ici deux personnages qui étaient les héros de ce précédent roman.






Bonne fin de journée 

4 commentaires:

  1. Je n'ai lu que "Les gens heureux lisent et boivent du café" de cette auteure que j'ai adoré, hâte d'en découvrir d'autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai très envie de découvrir ce roman !

      Supprimer
  2. je suis entrain de le lire et je peux dire que j'ai un gros coup de coeur pour celui-ci et je découvre par la meme occasion l'écriture d'anges martin lugand, il est certain que je vais en prendre un autre car top lecture passionnante, intriguante, belle histoire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce premier livre que je lisais d'elle m'a aussi donné envie d'en découvrir d'autres !

      Supprimer