Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

mercredi 10 août 2016

Le livre des Baltimore, Joël Dicker

Titre : Le livre des Baltimre
Auteur : Joël Dicker
Date de publication : 1er octobre 2015
Éditions : De Fallois
Pages : 476




~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~

J'avais absolument adoré La vérité sur l'affaire Harry Quebert aussi bien pour son histoire que pour la structure du roman que j'avais trouvée super, alors j'avais très envie de me lancer dans cette nouvelle histoire de Joël Dicker. C'est une histoire complètement différente de son dernier roman mais le personnage principal est toujours Marcus ! Alors que dans La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Marcus et Harry nous parlaient du processus de l'écriture, ici Marcus s'adresse directement au lecteur et lui raconte tout ce qu'il ressent lorsqu'il écrit un roman. Il le vit comme une expérience personnelle, comme un voyage où il rencontre peu à peu des personnages...


Une magnifique histoire familiale

Au fil des pages, on suit l'histoire d'une famille, de son age d'or jusqu’à sa décente aux enfers. J'ai adoré retrouver la plume de Joël Dicker. Je crois qu'il pourrait me raconter n'importe quoi que je le lirai quand même tellement sa façon d'écrire est captivante. Et pour faire bien les choses, il se trouve qu'en plus, l'histoire est super intéressante !
J'ai adoré suivre les péripéties de la famille Goldman (attention, les Goldman de Baltimore) à travers les yeux émerveillés de Marcus Goldman, Goldman de Montclair. C'est un enfant qui aurait donné n'importe quoi pour faire partie de cette branche de la famille où tout lui semble tellement mieux que chez lui. Il va autant les adorer que les jalouser.
Mais dans cette famille, l'herbe n'est verte qu'en apparence et plus on va creuse, plus on va y découvrir des secrets, des mensonges, des non-dits.


Nous sommes à un mois du drame, mais nous ne le savons pas encore. 

Les années passent et aux différentes histoires familiales se mêlent les événements historiques qui nous ont marqué. J'aime toujours quand les auteurs font ça, je trouve que c'est une manière de rendre l'histoire plus réelle, comme si on était plus proche des personnages puisqu'ils ont vécu des événements que l'on a connu aussi.

Dans cette histoire, on suit Marcus sur trois storylines. On a d'abord l'histoire qui commence en 1989 lorsque Marcus était encore un enfant naïf, influençable et rêveur qui n'attendait qu'une seule chose : les futures visites à ses cousins Hillel et Woody, son oncle Saul et sa tante Anita. Ils représentaient la famille parfaite, celle avec laquelle il voulait passer le plus de temps possible. Ces années d'enfance défilent avec un compte à rebours qui se terminera jusqu'au drame.
J'ai été complètement plongée et captivée par toutes ces histoires familiales. Tout semble tellement parfait dans cette famille. Ils sont tous beaux, riches, intelligents et profondément gentils. Les personnages sont tous attachants et je n'arrivais pas à me dire que quelque chose d'horrible allait leur arriver. Ils étaient tellement solidaires et attachés !
En parallèle, on a le Marcus des années 2012. Il ne s'est jamais remis de l’événement qui a bouleversé sa vie et celle de sa famille. On ne sait pas vraiment ce qui s'est passé mais on glane des informations à droite à gauche grâce à Marcus qui est décidé à comprendre ce qui a vraiment déclenché les événements qui ont menés au drame. On voit bien qu'il a besoin de connaitre le fin fond de l'histoire parce que des années après, Marcus continue a vivre à travers ses cousins de Baltimore.
En entre les deux, on est plongé en 2008 avec un oncle Saul qui est bien loin d'être le même qu'avant le drame.

Pourquoi voulais-je devenir un écrivain célèbre et pas un écrivain tout court ? A cause des Baltimore. Ils avaient été mes modèles, ils étaient devenus mes rivaux. je n'aspirais qu'à les dépasser. 

Au final, Le livre des Baltimore, c'est l'histoire de deux frères, deux frères qui s'adorent, s'admirent, se jalousent et qui vont se déchirer pour la préférence d'un père, d'une mère, d'une fille. Deux frères et de leur cousin qui les observe de loin et ne rêve que de leur ressembler.
Plus je tournais les pages et plus je sentais la tension monter. Je voulais à tout prix continuer à lire mais en même temps, je ne voulais pas vraiment savoir les circonstances de ce fameux drame dont j’avais bien compris les conséquences. 

Pourquoi j'écris ? Parce que les livres sont plus fort que la vie. 


Bilan

Le livre des Baltimore est une magnifique histoire, remplie de nostalgie. C'est une tranche de vie pleine de bonheurs, de tristesse, de rires, de jalousie, d'amitié et de rivalité. J'ai terminé ma lecture les larmes au bord des yeux, toute chamboulée. 



Bonne fin de journée 

6 commentaires:

  1. J'entends beaucoup de bien pour cet auteur mais ses livres ne m'intéressent pas tant que ça :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que j'aurais lu cet auteur sans l'acharnement de ma mère parce que je ne suis pas très branchée romans contemporains et thrillers mais je suis contente de l'avoir fait parce que j'ai adoré ses 2 romans !

      Supprimer
  2. En fille hyper superficielle que je suis, les romans de cet auteur ne me disent rien comme les couvertures ne sont pas très jolies :/
    Mais bon, après je ne manque pas de lectures :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, moi aussi je choisis souvent mes lectures aux couvertures ^^ Mais il y a des exceptions et clairement, les romans de Dicker valent le coup !
      J'adore !!

      Supprimer
  3. Je n'ai pas encore commencé La vérité sur l'affaire Harry Québert. Pourtant, il est dans ma PAL mais je dois dire que c'est une belle brique ^^
    En tout cas, si j'accroche, celui-ci pourrait également bien me tenter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malgré la taille du livre ça se lit tout seul, c'est vraiment captivant (et pourtant les romans contemporains, ce n'est pas forcément ma tasse de thé)

      Supprimer