Retrouvez-moi aussi sur...

16 août 2016

Elia, La Passeuse d'Âmes , Marie Vareille

Titre : Elia, la Passeuse d’Âmes 
Série Elia, la Passeuse d’Âmes, tome 1
Auteur : Marie Vareille
Date de publication : 4 mai 2016
Éditions : PKJ
Pages : 317 
Résumé :
“Les prophéties ne s’accomplissent que si quelqu’un a suffisamment de courage pour les réaliser”
Elia vit dans une dictature divisée en deux catégories : l’élite, les Kornésiens, et la classe exploitée, réduite en esclavage : les Nosoba. Elia est une Kornésienne. À quinze ans à peine, elle exerce en tant que passeuse d’âmes à l’hôpital de la capitale du pays : elle euthanasie tous ceux qui seraient considérés comme inutiles ou dangereux pour la communauté. Un jour, un jeune Nosoba, de la caste des intouchables parvient à la convaincre de l'aider à s’échapper, alors même qu'elle avait ordre de l'exécuter. Accusée de trahison, Elia s'enfuit...



~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~ ~~


J'ai lu Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille il y a quelques mois et j'avais adoré ce livre ! Alors que je ne suis généralement plus très attirée par la chick-lit, j'avais trouvé l'histoire géniale et les personnages super attachants ! Ce livre m'avait donné envie de lire d'autres romans et il se trouve qu'en mai dernier, elle a publié le premier tome d'une dystopie. Etant donné que c'est un genre que j'adoooore, il fallait que je le découvre à mon tour.


Une dystopie captivante !  

Notre planète a été ravagée par un déluge et de la Terre, il ne reste plus qu'un continent : Tasma. Afin de favoriser la communauté, la plupart des libertés individuelles ont été abolies et les habitants sont divisés en 3 classes qui sont héréditaires. Elia est Kornésienne, elle fait partie des plus riches, de ceux qui sont appelés à gouverner. Il y a aussi les Askaris qui commercent et enfin les Nosobas qui ne peuvent que servir les membres des castes supérieures.
Règle 1 : Les êtres humains ne naissent pas libres et égaux en dignité et en droit. 
Elia a une anomalie génétique sur un chromosome qui la prive de toute émotion. Elle est donc devenue Passeuse d’Âmes, cela signifie qu'elle est chargée d’euthanasier les personnes qui ne sont plus utiles à la société ou qui pourraient lui être néfastes. Le problème, c'est qu'Elia n'est pas insensible, au contraire et quand elle reçoit l'ordre de tuer un jeune Nosoba, elle n'y arrive pas et l'aide à s'enfuir. Malheureusement, sa disparition ne passe pas inaperçue et Elia est forcée, à son tour, de prendre la fuite.
Règle 2 : La communauté est tout, l'individu n'est rien. 
Elle qui a toujours vécu dans un monde avantagé va se retrouver dans la partie la plus miséreuse de Tasma, dans les mines de Phosnium. Elle va y apprendre que, contrairement à ce que l'on a inculqué depuis son plus jeune âge, les Nosobas n'ont rien de sous-hommes. Au contraire, elle va se créer là-bas de vraies amitiés avec d'abord Tim, qui la prend sous son aile dès le début. Il est gentil comme tout et on sent bien que plus il passe de temps avec Elia, plus il voit en elle un peu plus qu'une amie. Il va aussi la présenter à Arhia qu'on adore un peu plus à chaque passage. Elle est la plus vernie d'entre eux grâce à son oncle, Herxorn, qui a su s'élever malgré sa caste en devenant un défenseur haut gradé. Evidemment, mon coeur, à moi, s'est plutôt tourné vers Solstan qui en plus d'être bâti comme un roc à un coté mystérieux/dangereux en plus ^^ C'est le Nosaba qu'Elia a aidé à s'enfuir et j'ai souvent eu du mal à le cerner. Il est agaçant avec son air sarcastique et sa manière de l'appeler "Petite". Mais Sol est surtout hyper droit et malgré les ravages qu'il pourrait faire au Conclusar, il considère que rejoindre les Défenseur, ce serait trahir les siens.
Règle 3 : L'ordre est l'essence du bonheur. 

Dès les premiers chapitres, j'ai été happée dans l'univers de Tasma et j'ai tout de suite accroché au personnage d'Elia. Au début, elle est toute naïve, persuadée que les castes sont pour leur bien et que les Nosoba sont toxiques. Malgré tout, elle aime les activités solitaires (pourtant dénoncées par la communauté) et éprouve beaucoup d'empathie. Parce qu'elle est différente des autres, elle n'est proche que de sa soeur et malgré les dangers, on comprend qu'elle soit prête à tout pour aller l'aider. Elle est courageuse, intelligente et déterminée ; elle ne se laisse pas démonter par les épreuves ou stopper par ceux qui pensent qu'elle n'y arrivera pas. 

Beaucoup de secrets tournent autour d'Elia à propos de sa naissance, de sa famille, de ses gènes et surtout d'une prophéties qui pourrait changer sa vie et celle de tous les habitants de Tasma. J'ai hâte de lire le tome 2 pour en savoir plus !

Les prophéties ne s’accomplissent que si quelqu’un a suffisamment de courage pour les réaliser.


Bilan

Ralala, c'était trop bien !! J'ai adoré cette histoire, les personnages... On a de bons rebondissements qui m'ont rendue vraiment impatiente de connaitre la suite des aventures d'Elia. Dans ce prochain tome, on changera de décors et je sens que ça ne va pas être facile pour elle. Je suis curieuse de voir ce que ça va donner et puis aussi de voir comment vont avancer les relations entre Elia et Sol parce qu'à mon avis, ce dernier doit être de bien méchante humeur ^^



Ma chronique sur un autre roman de Marie Vareille :  



Bonne fin de journée 

8 commentaires:

  1. Sol <3
    Par contre j'ai toujours pas digéré la baffe qu'il s'est prise .. mdrr

    RépondreSupprimer
  2. C'est le premier livre que je lis de cette auteure, et c'est une excellente découverte :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est super ! Mais Je peux très bien me passer de toi est merveilleux !!

      Supprimer
  3. Je compte lire ce livre qui est disponible à la bibliothèque (et j'en suis ravie) mais pas tout de suite :) Toutefois, ce serait bien que ce soit quand même avant la fin de l'année ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture alors parce qu'il est vraiment super !!

      Supprimer
  4. Mais! Il a l'air trop bien ce livre!

    RépondreSupprimer