Retrouvez-moi aussi sur...

19 mai 2016

Conversations avec mon chat, Eduardo Jauregui



Titre : Conversations avec mon chat (Conversaciones con mi gata en VO)
Auteur : Eduardo Jauregui 
Date de publication :  19 mai 2016 (juin 2013 en VO)
Éditions : Presses de la Cité
Pages : 346

Je tiens à commencer ma chronique en remerciant chat-leureusement les éditions Presses de la Cité et Babelio qui m'ont fait parvenir Conversations avec mon chat d'Eduardo Jauregui par le biais d'une Masse Critique Privilégiée. Je pense que les chats font les meilleurs anges gardiens qui soient et ce livre m'a tout de suite intriguée de par son sujet et son adorable couverture



Une rencontre improbable
Sara, une espagnole vivant à Londres est surmenée par son boulot stressant et sa relation qui se dégrade avec Joaquin, son compagnon depuis 15 ans. Elle est prise de nausées, d'évanouissements et visiblement aussi d’hallucinations puisqu'elle se met à voir un chat qui parle !
Cette petite chatte, Sybille de son prénom, bien qu'amatrice de lait et de chasse à la souris n'est pas là que pour les caresses et les grattouilles, non, elle est là pour ouvrir les yeux de Sara sur tout ce qui cloche dans sa vie. Et des choses qui clochent, et bien elle en a nettement plus que ce qu'elle croyait ! 

- Tu avais quelque chose à me dire ? 
- Moi ? a-t-elle répondu, surprise. Non, non. Je suis là pour t'écouter.  

Avec des petites remarques pertinentes elle va montrer à Sarah que des personnes à qui elle avait accordé sa confiance ne la méritent pas vraiment, que des choses qu'elle tenait pour acquises peuvent changer...

Toute la première partie du roman est assez négative, presque tragique. A croire que tout ce qui pourrait arriver de mal à Sara se déchaîne sur elle. Mais il fallait bien qu'elle tombe au plus bas pour qu'elle puisse, avec l'aide de sa précieuse Sybille, commencer à avoir une nouvelle vie ! 


Nous les chats, nous essayons depuis des millénaires de guider les humains sur le chemin de la vie. Vous ne nous écoutez pas beaucoup, en général, mais nous n'avons pas dit notre dernier mot. 


Une belle leçon de vie
Sybille va donner une belle leçon de vie à Sara. Elle va lui donner plein de petits "trucs" pour plus profiter de la vie, savourer ce qui l'entoure. Ca passe par des exercices simples pour se vider la tête, par exemple en se promenant tout en se focalisant sur une couleur, sur toutes les couleurs, sur les sons... L'expérience avait l'air tellement agréable et rafraîchissante que si je n'étais pas en train de lire dans mon lit, de nuit, je serais sortie pour me prêter à l'exercice !

En même temps, ce n'est pas utopique et idyllique non plus. Ce n'est pas avec un exercice que l'on fait une fois que la douleur, le stress et la dépression disparaissent magiquement. Sybille n'est pas une bonne fée qui arrange tout d'un coup de baguette magique.  Mais c'est un début. C'est une ouverture, des pistes que l'on doit garder sous le coude pour les moments où le chagrin revient nous étouffer.

Sybille a des idées bien arrêtées sur les humains qui réfléchissent tout le temps, qui sont trop matérialistes, trop sérieux, qui ne prennent pas assez de recul sur le monde et qui ont une fâcheuse tendance à se lamenter. Elle va aider Sara a lutter contre ces penchants.

Je faisais ce que Sybille m'avait préconisé : m'observer moi-même en train d'observer le monde. 

A travers ce roman, j'ai eu l'impression que ce n'était pas que Sybille qui donnait des conseils à Sara mais vraiment Eduardo Jauregui qui me donnait des conseils pour lâcher prise, pour diminuer mon stress, me forcer à moins me prendre la tête et plus savourer le moment présent. Bon, je ne vais pas mettre en place tous ses conseils mais j'ai bien envie d'en tester quelques uns comme les promenades de couleur, les étirements, les "journées fruits"...


Petite aparté : J'ai lu tout le livre blottie sur mon lit avec une couverture et ma chatte Jolene, qui réclamait des caresses. Peut-être qu'en fait, lorsqu'elle fait ses griffes partout, mordille mes cables et claque l'écran de mon ordinateur, c'est sa façon de me dire que moi aussi, je m'attache trop aux biens matériels^^ ! Ou alors, c'est qu'elle est nettement moins bien élevée que Sybille ! 


Bilan
Conversations avec mon chat a été une très belle lecture à plusieurs niveaux. On a l'histoire de Sara qui est attachante mais aussi tout plein de conseils de l'auteur, psychologue spécialisé dans la psychologie positive que j'ai eu envie d'essayer.
Ce livre m'a forcément beaucoup plu grâce à Sybille mais il n'est pas réservé qu'aux aficionados des chats ! C'est une façon ludique de se mettre à la psychologie positive sans avoir l'impression de lire un bouquin de psychologie rébarbatif !
Ne tombe pas dans le ravin avant d'y tomber. 





Bonne soirée



10 commentaires:

  1. Tu me donnes très envie !! J'étais déjà bien attirée par la couverture et le titre :D
    Je crois que je vais me laisser tenter ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci,
      J'espère que ça te plaira !

      Supprimer
  2. J'adore la couverture ! A tenter pourquoi pas, pour une bonne lecture détente :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca se lit tout seul, je l'ai presque fini en une soirée !
      Bonne lecture ^^

      Supprimer
  3. Je pense que c'est un livre qui devrait beaucoup plaire à ma maman :) Je le garde en stock d'idées cadeaux pour elle :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente d'avoir pu t'aider !
      La fête des mères approche !!

      Supprimer
  4. Ce roman a l'air trop feel good. :) Pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, on se sent super bien en le lisant ^^

      Supprimer
  5. J'ai bien envie de me faire mon propre avis ! Il a l'air feel-good et très agréable, en tout cas :)

    RépondreSupprimer