Retrouvez-moi aussi sur...

26 octobre 2015

La maison de la Pierre - Un éclat de Joyau pour patienter...

Salut,

Je vous propose une mini critique aujourd'hui parce qu'il s'agit d'une mini histoire !
Je vous ai parlé la semaine dernière du Joyau, d'Amy Ewing que j'ai adoré ♥. Et bien avant de me lancer dans la lecture du tome 2 (que je n'ai toujours pas d'ailleurs), j'ai patienté avec une nouvelle tirée de la même saga : La maison de la Pierre.

On m'a vendue. Vendue.
Je ne peux plus l'ignorer.
J'appartiens à quelqu'un.
La laisse est un petit clin d'oeil à la torture des mères porteuses dans l'histoire...
La patte du chat, c'est parce que Mademoiselle Joe n'aime pas que je touche à ses affaires ;-)
Titre : La maison de la Pierre
Saga : Le joyau (Tome 1,5)
Auteur : Amy Ewing
Date de publication : 30 juillet 2015 (7 juillet 2015 en VO)
Editions : Robert Laffont (R) => format epub uniquement 
Pages : ? pages (à peine une heure de lecture)
Résumé :
"Dans Le Joyau, vous avez suivi la vie de Violet sous le joug de la duchesse du Lac. Avec cette nouvelle exclusive d'Amy Ewing, vous allez entendre l'histoire de Raven Stirling, achetée comme Mère-Porteuse par la cruelle Comtesse de la Pierre.
Quand elle est acquise aux Enchères, Raven comprend d'emblée que les choses vont mal se passer. Et lorsqu'elle arrive au palais de la comtesse, elle découvre bientôt que celle-ci la considère davantage comme un cobaye pour ses expérimentations sadiques que comme Mère-Porteuse d'un éventuel enfant. Raven n'a plus alors qu'une idée en tête : s'échapper... et revoir Violet, sans jamais oublier qui elle est et que sa vie lui appartient.
Replongez-vous dans l'univers fascinant et impitoyable du Joyau à travers le point de vue exclusif de Raven, la meilleure amie de Violet."


De l'autre coté du mur
Dans Le Joyau, Violet était la narratrice et elle s’inquiétait beaucoup pour sa meilleure amie Raven achetée par la comtesse de la Pierre qui semblait encore pire que la duchesse du Lac. Dans cette nouvelle, La maison de la Pierre, nous voyons l'histoire du point de vue de Raven depuis la vente aux enchères jusqu'à la visite chez l’exécutrice. Ce n'est donc qu'un tout petit passage que nous voyons mais qui nous permet de nous replonger dans l'univers impitoyable des mères porteuses de la Cité Solitaire.
Si j'ai trouvé la vie de Violet injuste et difficile, celle de Raven est violente et cruelle. Il faut dire que la Raven, elle n'est pas du genre à se laisser faire
Malgré tout, même si elle est déterminée, on se rend compte que ce n'est qu'une façade et qu'elle se laisse peu à peu détruire par ce qui lui arrive.
J'ai beau fanfaronner et me répéter des mantras, je ne suis qu'une fille parmi deux cent. A partir de maintenant, je ne contrôle plus ma vie ni mon corps. J'ai une peur bleue alors que je voudrais être folle de rage.
Tout comme Violet a Annabelle, Raven a un serviteur plutôt gentil qui s'occupe d'elle : Emile. Il fait ce qu'il peut pour l'aider et la soulager mais Raven ne supporte pas plus sa gentillesse que les tortures que lui font subir Frédéric, le docteur et la comtesse qui ne lui porte pas plus de considération qu'à un meuble.
- Comment ça s'en sort Fredéric ? 
Je me raidis en entendant le mot ça. C'est de moi qu'elle parle ?  

Un goût de trop peu...
Vu comment se termine le Joyau, j'aurai aimé connaitre plus du parcours de Raven. C'est assez frustrant de voir que l'on s'arrête si tôt dans l'histoire, mais bon... Il ne s'agit que d'une nouvelle et c'est déjà ça. Ca permet d'attendre un peu avant d'avoir La rose blanche dans mes mains ! J'ai retrouvé que ce j'aimais dans cet univers : des personnages forts et combatifs qui donnent envie de se jeter corps et âme dans la destruction de ce système ! 




Vivement la suite !

Je vous fais des bisous et vous souhaite une bonne lecture
♥ ♥ ♥ ♥ ♥



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire