Retrouvez-moi aussi sur...

27 juillet 2015

L'Accro du shopping à Hollywood - Le retour un peu raté de Becky Brandon...

Bonjour,

Aujourd'hui on change un peu des romans New Adult et Young Adult avec un roman Chick Lit qui a été mon style de prédilection pendant des années !
Je vous présente donc mon avis assez mitigé sur L'Accro du shopping à Hollywood de Sophie Kinsella. 

Titre : L'Accro du shopping à Hollywood
Saga : L'Accro du shopping (Tome 7)
Auteur : Sophie Kinsella
Date de publication : 2015 (2014en VO)
Editions : Belfond
Pages : 500
Résumé :
Depuis qu'elle s'est installée à Los Angeles avec Luke et Minnie, Becky croit vivre un conte de fées. La Cité des Anges ! Hollywood ! A elle les premières glamour, le shopping sur Rodeo Drive, le job de rêve d'habilleuse de star ! En vérité, Becky s'ennuie un peu. Luke est trop occupé à gérer la carrière de la superstar Sage Seymour, elle n'a été invitée à aucune soirée et pas évident de se faire de nouveaux amis quand on ne connaît que les employées du spa. Heureusement, tout cela va changer : Suze arrive, avec mari et enfants ! A elles la belle vie, Hollywood, les voici ! Sauf qu'au pays des stars, les apparences sont souvent trompeuses et notre incorrigible accro va vite comprendre à ses dépends que derrière les paillettes règne un monde sans pitié. Aveuglée par les sunlights, désireuse de se faire une place dans la A-list, Becky pourrait bien se brûler les ailes, et mettre en danger ce qu'elle a de plus cher : son couple, sa famille, son amitié avec Suze... A Hollywood plus qu'ailleurs, il n'y a pas de place pour les sentiments.


Le retour de Becky Bloomwood Brandon
4 ans ce sont déjà écoulés depuis les dernières aventures de Becky. Je pensais que l'histoire était terminée mais voilà qu'un nouveau tome sort et que le 8 est déjà prévu !
Evidemment, moi qui suis depuis plus de 10 ans les péripéties de mon accro du shopping préférée, j'ai dévoré ce nouvel opus. 

Luke, devient le conseiller d'une grande star américaine, Sage Seymour qui est la personne la plus superficielle, pourrie gâtée et chiante du monde. Evidemment, Becky rêve d'en faire sa nouvelle meilleure amie. Elle décide sur un coup de tête qu'elle veut être styliste de cinéma, ou styliste de star, enfin, n'importe quoi qui lui permettra d'être prise en photo, de fouler les tapis rouges et faire du shopping sans culpabiliser.

En parallèle, il y a toute une histoire avec son père qui, nostalgique d'un voyage aux US qu'il a effectué il y a des années, souhaite retrouver l'un de ses ancien amis.


Une Becky exaspérante
Alors au début j'ai trouvé ça très rigolo de voir Becky et Suze jouer les groupies, chercher à devenir figurantes et se faufiler sur le tapis rouge pour être photographiées. Au bout d'un moment j'ai commencé à trouvé ça vraiment lourd. Becky est profondément superficielle et elle ne se rend pas compte que, non seulement elle est ridicule, mais en plus, elle fait des dégâts autour d'elle. Et quand elle commence enfin à culpabiliser, sa petite voix diabolique la persuade que ce sont les autres qui ne comprennent rien.
"Bon, d'accord, je suis peut être superficielle. Un petit peu. Mais à Hollywood, tout le monde l'est. Comparée à plein d'autres filles, je suis profonde. Je suis sérieuse ! Dommage qu'il ne s'en rende pas compte".
Franchement, la vie hollywoodienne que les deux couples d'amis vont mener ne fait pas rêver. Entre Becky toujours noyée dans ses envies de shopping et qui se prend pour une telle célébrité qu'elle engage des gardes du corps ; Suze qui après avoir fait une figuration voudrait un agent et Tarkie qui s'est fait complètement lobotomisé dans un centre de désintox... il ne reste que Luke qui garde les pieds sur terre. Franchement, ce mec, il mérite qu'on lui lance des fleurs, il supporte sans broncher toutes les lubies extravagantes de sa femme, et quand il daigne lui faire remarquer qu'elle a un problème, il vient s'excuser 5 minutes après. 


C'est long...
Pour tenir un lecteur en haleine pendant 500 pages faut soit une histoire qui détonne avec des rebondissements (comme Saisir), soit des personnages tellement attachants qu'on n'a pas envie de quitter (comme Fangirl). Ici, je suis désolée mais ce n'est pas le cas... Si l'histoire du père de Becky a l'air très intéressante, elle n'est que survolée (mais c'est certainement une mise en bouche pour la suite), les tribulations de Becky et Suze on fini par m'ennuyer... Leurs situations sont tellement grotesques que je ne trouvais même plus ça drôle au bout d'un moment. De plus, ces deux personnages sont tellement agaçantes que j'avais envie de leur donner des gifles ! Et je en parle même pas des deux stars de cinéma dont on suis aussi les aventures...


Bilan 
Bon, je n'ai pas été très gentille dans cette chronique, ce qui est assez rare... Mais franchement je me suis ennuyée et j'ai lu le dernier tiers du livre d'une traite pour pouvoir passer à autre chose.
Globalement, j'ai été assez déçue de Becky qui semble ne jamais apprendre de ses erreurs. Sur le fond, chaque épisode est sur le même calque : Becky se lance dans une nouvelle passion qui à la base semblait intéressante, elle s'emballe complètement au point que tout devient incontrôlable (un trou sans fin dans son compte en banque, un mariage hors de prix, une collection de poussettes...) et puis Luke, tel un grand chevalier en armure, lui vient en aide. Le décors change mais il n'y a jamais beaucoup d'originalité...
Heureusement, lorsqu'elle n'est pas insupportable, Becky est assez rigolote avec ses remarques !
"Tant pis. si Suze a choisi Alicia pour meilleure amie, grand bien lui fasse. Tiens, en échange, je vais devenir la copine de Robert Mugabe, le dictateur du Zimbabwe."

Sophie Kinsella a beau être ma reine de la chick-lit, je trouve qu'avec elle, c'est quitte ou double... Elle a écrit certains de mes romans préférés (Samantha bonne à rien faire, Lexi Smart a la mémoire qui flanche et surtout Les petits secrets d'Emma que j'ai lu plusieurs fois) alors qu'il y en a d'autre que je n'ai vraiment pas aimé (Des vacances inoubliables, Un dimanche au bord de la piscine, Un week-end entre amis, Une maison de rêve)... 
Je lirai bien évidemment la suite car j'ai quand même très envie de savoir ce que recherche son père !! 
En attendant, il me reste encore Poppy Wyatt est un sacré numéro dans ma PàL et vu les critiques, je ne pense pas me tromper avec celui-là ! 


Vous l'avez lu ?
Je suis curieuse de connaître vos avis !!

Bisous et bonne lecture !
♥ ♥ ♥


2 commentaires:

  1. J'ai l'impression que cette série s’essouffle... pourtant les premiers tomes sont excellents, et les autres romans de l'auteur également (Poppy Watts, Samantha...). Je pense que je le lirai peut être quand même car je suis curieuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, je suis curieuse donc j'ai sauté dessus quand il est sorti et je ferai de même pour la suite même si c'est nettement moins bon qu'au début

      Supprimer