Retrouvez-moi aussi sur...

Mes dernières chroniques :  

mardi 22 juillet 2014

Orange is the New Black - Coup de coeur un an plus tard (saison 1)

Hello, 

Ca y est, après maints conseils, j'ai cédé, j'ai regardé Orange is the New Black. Il y a un an, cette série débarquait sur Netflix et tous les sériephiles l'encensaient. Comme je suis curieuse, j'ai jeté un coup d'oeil au pilote, j'ai bien aimé, point. J'avais d'autres trucs à regarder donc je l'ai mise bien au chaud sur mon disque dur en me disant que je la regarderai quand j'aurai le temps. Orange is the New Black a donc rejoint la quarante de séries "Whishée - En Attente" sur mon compte Sériebox. Et puis je l'ai oublié...
Il y a un peut plus d'un mois, la saison 2 est sortie et les critiques étaient toujours aussi bonnes, voir même meilleurs. Cette fois, je me suis dit qu'il fallait que je m'y mette sérieusement. Ca tombait bien, l'année scolaire venait de se terminer et moi, j'avais fini mon marathon Gossip Girl

Cet article a pour but de vous présenter la série, il est donc "spoiler free"



L'histoire : 

Piper Chapman a fait traverser une frontière à une mallette d'argent pour aider son amante de l'époque, Alex Vause. Dix ans plus tard, le réseau de drogue est démantelé et Piper, qui vit une petite vie rangée avec son fiancé a été dénoncée. Elle va donc passer les 15 prochains mois dans une prison fédérale pour femmes. 



Mon avis : 

Dès le premier épisode on est mis dans l'ambiance, Piper n'est pas là pour rigoler. Nous par contre, on se marre bien face aux réactions de Piper dans cet environnement plus qu’hostile : champignons dans les douches, absence de portes aux toilettes, interdiction de dormir dans le lit, séparation des prisonnières selon leur couleur de peau... Ca fait peur, mais ce n'est rien à coté des gardes qui sont presque tous de sales raclures. 

Mendez est le pire garde qui soit

Comme Piper, on commence un peu choquée, un peu dégoûtée (surtout avec l'histoire du sandwich, brr) et puis on rencontre les autres détenues... Chaque épisode est centré sur l'une d'entre elles avec des flashbacks avant leur arrestation. Il est impossible de ne pas s'attacher à elles. 
On a  : 
- Red, la russe qui gère les cuisines mais aussi qui protège toutes les anciennes droguées comme si elles étaient ses filles
- Susanne "Crazy Eyes", la folle qui tombe amoureuse de Piper dès le premier coup d'oeil et qui va piquer des crises de jalousie
- Morello qui profite de son incarcération pour planifier son mariage avec son fiancé
- Nicky une jeune droguée qui joue les dures et qui accessoirement couche avec Morello
- Daya, du camp des latinas qui va tomber amoureuse de l'un des gardiens
- Poussey et Taystee les deux amies hyper rigoles qui se soutiennent tout le temps
- Tiffany "Pennsatucky" qui pense être l'envoyée de Dieu et qui veux convertir toutes les lesbiennes qui n'iront pas au paradis
- Miss Claudette qui terrorise tout le monde. On dit qu'elle est là pour meurtre...
- Sophia qui a été un homme avant
- Alex Vause, celle à cause de qui Piper est en prison. Piper va t-elle la détester ou retomber dans ses bras ??

Voilà un petit schéma des aventures amoureuses pour vous aider à suivre : 


Toutes ces filles (et encore, je ne les ai pas toutes citées) sont géniales et hyper attachantes. Le clan des Latinas me fait mourir de rire, les blacks sont géniales, les anciennes droguées adorables... Au final, elles ont beau être toutes des criminelles, je les préfère largement aux gardes qui sont tous (à exception de Bennet) des saloperies ! 
J'aime beaucoup le fait qu'on ne sache pas ce qu'on fait les filles. Ca apporte une dose de mystère et du coup, je suis super impatiente quand on a les flashback d'un nouveau personnage. 



Enfin, j'ai adoré l'évolution du personnage de Piper qui passe de petite oie blanche à "Badass" (pour reprendre les mots de Poussey). Elle va arrêter de pleurer sur son sort et se défendre contre les tarées de la prison et répondre à son obsédé de conseillé. 



Conclusion : 

J'ai dévoré la saison 1 en moins d'une semaine (13 épisodes de 50 min). C'est l'avantage avec les séries de Netflix, tout est disponible d'un coup. C'est pour dire à quel point je ne pouvais pas lâcher l'affaire. C'est une série souvent cataloguée de comédie mais je trouve que c'est le juste milieu entre la comédie et le drama. On rigole, les répliques sont piquantes, les dialogues bien écrits et les personnages à la fois authentiques et clichés

A la manière d'HBO, les séries de Netflix reposent sur un scénario qui tient la route, de bons acteurs et des scènes bien crues. Âmes sensibles s'abstenir. 

Allez, je vous laisse, j'ai la saison 2 à attaquer. 



Biz 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire